PUBLICITÉ

RDC : Les opérations conjointes FARDC-UPDF pour traquer des ADF se poursuivent à Beni

Les opérations militaires conjointes entre les Forces armées de la RDC et l’armée ougandaise UPDF se poursuivent normalement dans la région de Beni, au Nord-Kivu.

Les deux armées travaillaient encore sur la planification d’autres phases des opérations conjointes contre les ADF dans cette région en proie à l’insécurité, a révélé des sources militaires à Radio Onusienne.

Ces opérations se poursuivent, malgré la déclaration mardi 17 mai, du commandant de la force terrestre de l’armée ougandaise, annonçant le retrait de ses troupes du Nord-Kivu et de l’Ituri d’ici deux semaines.

D’après des sources militaires, la déclaration du commandant de la force terrestre de l’armée ougandaise annonçant le retrait de ses troupes dans les deux prochaines semaines n’a aucun impact, sauf en cas d’une notification officielle.

Sur le terrain, les deux forces tiennent toujours leurs positions conjointes. Ces opérations lancées, il y a six mois ont permis aux armées congolaises et ougandaises de prendre le contrôle de « Kambi ya Juwa », un ancien bastion stratégique des ADF.

Des sources sécuritaires affirment que depuis cette conquête les FARDC et l’UPDF ont le contrôle total des axes routiers Mbau-Kamango et Kainama- Boga.

L’arrestation de Benjamin Kisokerania et Salim Mohammad Rachid, deux personnalités importantes de l’ADF, rentre dans les actifs de ces opérations conjointes.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU