PUBLICITÉ

RDC : La CORAP exige au gouvernement d’assurer l’accès à l’énergie pour tous d’ici 2030

La Coalition des Organisations de la Société Civile pour le suivi des réformes de l’action publique (CORAP) estime que depuis 2013 le Gouvernement congolais a passé son temps à développer des projets dont grand Inga et d’autres qui, du reste, n’ont même pas encore commencé. Alors que, selon la société civile, les énergies renouvelables décentralisées, diversifiées peuvent aider la population très rapidement à moins de temps à avoir l’accès à l’électricité à un coût abordable.

Après avoir consulté 720 personnes représentant toutes les couches des organisations de la société civile et des communautés locales dans 24 villes de la RDC, la CORAP a défini une vision pour l’accès pour tous à l’énergie car, indique-t-elle, l’accès à l’électricité est un droit humain, «le temps est venu de la concrétiser».

Pour le développement du secteur de l’énergie en RDC, la société civile exige au gouvernement d’assurer que d’ici 2030 l’accès pour tous à une électricité durable, fiable et abordable et à des options de cuisson propre et efficace.

Selon la CORAP, 3600 personnes mobilisées ont, à travers la vision de la société civile, un message à passer celui de voir le gouvernement congolais de travailler efficacement pour garantir l’accès pour tous à l’énergie.

D’après la CORAP, ces personnes exigent également que d’ici 2030 qui est au moins 50% de la population qui a l’accès à l’énergie au niveau 3 ou plus. «Niveau 3 ou 5, c’est l’énergie qui permet, au-delà de la lumière, de la télé et radio, qu’on puisse avoir ne fût-ce qu’un congélateur», précise M. Emmanuel, Secrétaire Exécutif de la CORAP.

À en croire le Secrétaire Exécutif de la CORAP, la population veut que cette énergie qui doit être donnée, puisse être une énergie qui favorise le développement économique et sociale au niveau local.

Dans la foulée, il énumère neuf exigences de la population congolaise à passer au gouvernement de la République notamment:

  • L’accès pour tous à une électricité durable, fiable et abordable d’ici à 2030;
  • Mettre en place d’une politique sociale et économique, notamment à travers les financements d’initiatives d’électrification rurale ;
  • Privilégier les énergies renouvelables à faible coût, décentralisées et diversifiées;
  • Désinvestir dans les combustibles fossiles et prioriser les sources de production à faible émission de carbone ;
  • Adopter des stratégies durables pour la cuisson propre ;
  • Adopter et respecter des critères de développement pour tout projet énergétique ;
  • Améliorer le fonctionnement du secteur de l’électricité au plan institutionnel, légal et opérationnel en tenant compte de la décentralisation énergétique et des politiques connexes ;
  • Et Renforcer les capacités des acteurs aux niveaux local, régional et national pour une gestion décentralisée du secteur.

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU