PUBLICITÉ

Ituri : 350 ménages regagnent volontairement leurs villages avec l’appui logistique des FARDC

350 ménages, déplacés internes ayant fui les massacres perpétrés par les ADF vers l’axe Lolwa, Tolitoli, Bahaha en territoire de Mambasa, ont regagné volontairement leurs villages respectifs notamment Bamande, Bandiboli, Sokotano, Loya et Ofaye, a appris POLITICO.CD mercredi 4 mai 2022 des sources militaires. Ce retour de la population s’est déroulé sous la supervision de l’administrateur militaire du territoire d’Irumu, colonel Jean Siro Nsimba, et cela, grâce à l’appui logistique des FARDC.

« Ce retour volontaire de ces compatriotes facilité par les camions de l’armée est un signe patent de l’amélioration de la situation sécuritaire, fruit des efforts déployés par les vaillants éléments de forces loyalistes qui ont réussi à mettre en déroute ces hors-la-loi dans cette zone », a dit le colonel Jean Siro Nsimba.

Il a rassuré ses administrés des dispositifs sécuritaires mis en place afin de parer à toute éventualité.

Par ailleurs, il a salué la promptitude avec laquelle le chef de l’exécutif provincial, actuellement en mission d’itinérance, a répondu à la demande de son administration, et ce, selon lui, de manière favorable, en mobilisant les moyens nécessaires pour permettre le transport de déplacés qui ont traversé de l’autre.

« Très émus », apprend-on, ces déplacés ont remercié « vivement » le gouvernement provincial, conduit par le gouverneur militaire le Lt général Johnny Luboya N’kashama, pour ce geste de « générosité ».

Les Forces armées de la République démocratique du Congo de leur côté, sous le commandement du général Mugisa Muleke, poursuivent les opérations militaires contre ces ADF et leurs supplétifs dans le Sud du territoire d’Irumu, apprend-on.

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU