PUBLICITÉ

RDC : Bientôt la représentation de l’État actionnaire au sein des assemblées générales des entreprises publiques

Le Président de la République, Félix Tshisekedi a demandé au Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, d’accélérer le processus de modification du décret portant représentation de l’État actionnaire au sein des assemblées générales des entreprises publiques conformément aux directives transmises par la correspondance de son cabinet.

Dans cette même perspective, il a instruit la Ministre d’État, Ministre du Portefeuille, Adèle Kahinda à transmettre un rapport détaillé sur la situation des sociétés d’économie mixte en vue de s’assurer de la contribution effective des entreprises d’économie mixte et d’orienter efficacement les actions du Gouvernement en matière de rentabilisation de participation de l’État congolais détenue par les sociétés d’économie mixte.

Par ailleurs, après l’approbation par la Banque mondiale le 4 novembre 2021 de la stratégie nationale de prévention des conflits, de la stabilisation et de la résilience des communautés qui permettra de monter la dotation IDA de la RDC, le Président de la République a invité le Premier ministre à signer le décret consacrant la création ainsi l’organisation du secrétariat permanent et la mise en place du comité de pilotage ainsi que celle du comité de suivi par le Gouvernement, comme décidé au cours de la 22e réunion du conseil des ministres du 1er octobre 2021.

Prenant la parole, le Premier ministre, Jean-Michel Sala Lukonde, a rappelé la présence du Président de la République dans la province du Haut-Katanga, pour clôturer les travaux de la conférence interprovinciale de l’espace grand Kasaï-grand Katanga.

«Cette cinquante et unième réunion du conseil des ministres présidée par le président de la république depuis Lubumbashi marque encore une fois son souci de voir le pays pacifier et les congolais réconciliés entre eux», a signifié le chef du gouvernement.

Selon les informations rapportées par l’agence congolaise de presse (ACP), le Premier Ministre a indiqué qu’au cours des travaux qui se sont déroulés, notamment en commission, les différents participants ont eu l’occasion d’identifier sans complaisance les causes de ce phénomène et ses conséquences sur le plan politico-administratif, socioculturel, sécuritaire et économique, et d’autre part, de définir avec courage les solutions durables devant créer des conditions propices pour l’épanouissement des provinces concernées et assurer ainsi le vouloir vivre ensemble en RDC.

Le Chef du gouvernement a salué l’engagement de tous les participants aux travaux de la conférence interprovinciale de l’espace grand Kasaï-grand Katanga, notamment les députés provinciaux et gouverneurs de deux provinces concernées, les membres du gouvernement provinciaux, les députés nationaux et les sénateurs pour ne citer que ceux-là.

Saisissant l’occasion de cette tribune, Sama Lukonde a exprimé la gratitude de tout le gouvernement au Président de la République, une année après son investiture par l’Assemblée nationale, avant d’inviter les membres du gouvernement à travailler davantage pour matérialiser la vision de l’autorité suprême afin de mériter la confiance du peuple congolais.

Le Premier Ministre en a profité pour remercier aussi tous les membres du gouvernement pour les efforts et sacrifices consentis dans la mise en œuvre du programme gouvernemental nonobstant le contexte économique et social mondial difficile caractérisé par la pandémie à covid-19 et par la répercussion de la guerre en Ukraine.

En dépit des avancées enregistrées dans plusieurs secteurs de la vie nationales, le Premier ministre a rappelé que les membres du gouvernement avaient encore plusieurs défis à relever.

D’après l’ACP, le gouvernement demeure résolument engagé, notamment à la matérialisation du programme du développement à la base de 145 territoires, à la mise en œuvre de la couverture santé universel, à l’effectivité de la gratuité de l’enseignement primaire , à la reforme et à la modernisation de l’administration publique, à la dotation de chaque congolais d’une carte d’identité, au rétablissement de l’autorité de l’Etat et de la paix dans la partie Est du pays et à l’organisation des élections dans le délais constitutionnel.

Pour ce faire, chaque membre du gouvernement doit briller par plus de responsabilité, d’efficience et d’efficacité dans la mise en œuvre du programme gouvernemental qui vise à améliorer la qualité des vies de concitoyens, rapporte l’ACP.

Christian Okende & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU