PUBLICITÉ

Haut-Katanga : Patrick Muyaya veut faire de la RTNC provinciale un canal de messages de paix

Le Ministre de la communication et médias et porte-parole du gouvernement congolais qui séjourne à Lubumbashi, n’est pas en répit depuis son arrivée dans la capitale cuprifère. Avant la clôture de la conférence sur la table ronde interprovinciale sur la paix prévue le samedi 30 avril, Patrick Muyaya a visité jeudi 28 avril la station provinciale de la RTNC Haut-katanga.

Il a profité pour échanger avec les cadres et agents sur le « travail considérable » qu’ils abattent malgré les «conditions difficiles ». Il a dans la foulée échangé pendant plusieurs heures avec la délégation syndicale sur la situation du personnel. Peu après avoir fait l’état de lieu technique, l’autorité de tutelle a promis voir comment porter soutien à cette station de la chaîne nationale. 

« Je suis venu dire mes remerciements et tous mes encouragements au personnel de la RTNC, station provinciale du Haut-katanga. Nous savons tous que le personnel dédié à la télévision publique fait un travail considérable, dans des conditions difficiles. J’étais au courant de ses informations, mais je tenais à les palper de vue. J’ai vu les conditions dans lesquelles vous travaillez et j’étais interpellé pour voir dans quelle mesure faut-il donner des réponses », a déclaré Patrick Muyaya.

Et de poursuivre : « J’ai rencontré un personnel dédié comme je le pensais, d’un esprit qu’il faut encourager, afin que nous puissions aller vers des solutions ou des difficultés que nous avons ». 

« Médias, vecteur de la paix »

Au sortir de cette visite, Patrick Muyaya a demandé aux hommes de médias de jouer ce rôle des partenaires sur qui « nous comptons dans tout ce que nous faisons. Ce sont eux qui constituent le canal à partir duquel les messages de paix doivent être véhiculés ».

« Les médias sont ceux qui nous ont appris tout ce que nous savons. Aujourd’hui avec les nouvelles technologies parfois nous-mêmes on apprend. Mais les médias ont pour rôle d’éduquer, d’informer et de divertir. Dans une province stratégique comme la province du Haut-katanga. La cohabitation pacifique des communautés, ceci ne veut pas dire l’ignorance des problèmes doit demeurer. Et pour que cela demeure, nous comptons sur les hommes des médias, parce que ce sont eux qui constituent le canal à partir duquel les messages de paix doivent être véhiculés. C’est donc une interpellation. Les médias sont les partenaires sur qui nous comptons, sur tout ce que nous faisons, à la fois pour les efforts de développement, pour la paix et de reconstruction », a recommandé le patron des médias en RDC. 

Adrien AMBANENGO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU