PUBLICITÉ

Ituri : Le stade moderne de Kindia remis provisoirement au gouvernement provincial

Le Stade moderne de Kindia en construction depuis 2016 par la société chinoise Syno-Hydro sous la supervision de l’agence de grands travaux de construction, AGTC en sigle a été remis officiellement ce lundi 04 Avril au gouvernement congolais via le gouverneur militaire de la province de l’Ituri.

Situé en commune de Nyakasanza en ville de Bunia, ce nouveau stade avec pelouse synthétique et les gradins pouvant recevoir dix milles supporteurs a déjà coûté une enveloppe totale de 10 millions de dollars américains financés par le programme sino-congolais.

Le Lieutenant-général Luboya N’kashama Johnny, gouverneur militaire de cette province qui a reçu au nom du gouvernement congolais ce bijou, espère qu’il va contribuer aux recherches de la paix et à la cohabitation pacifique dans cette province en proie à l’insécurité.

« Nous voulons que ce stade soit vite utilisé pour fédérer les communautés, les populations pour le retour de la paix. Il y a des personnes qui pensent que la paix c’est seulement avec les armes, non, c’est vrai nous utilisons les armes, mais il faut aussi aller au delà de ça et s’il y a le sport aussi, ça montre qu’il y a la sécurité » déclare l’autorité provinciale.

Les travaux n’étant pas achevés complètement, ce qui nécessite un besoin d’un autre financement pour le finissage et pour y parvenir, le gouverneur militaire plaide au près du gouvernement central « s’il peuvent nous aider pour que nous en finissions une fois pour toute, et nous aussi au niveau du gouvernement provincial nous allons aussi nous y mettre pour que nos jeunes se sentent à l’aise ici. »

L’aide du gouvernement central permettra le raccordement en eau et électricité de ce stade, la construction de terrains annexes, l’aménagement de l’espace de basketball, et de volley-ball ainsi que l’asphaltage de la route qui mène de Yambi-Yaya au stade de Kindia, longue de plus au moins 6 kilomètres.

Gloire Mumbesa depuis Bunia

- Publicité -

EN CONTINU