PUBLICITÉ

RDC : La MONUSCO condamne « avec la plus grande fermeté » l’attaque du M23 et « se tient aux côtés de la population congolaise »

Dans le lot de réactions après l’offensive des rebelles du M23, appuyés par l’armée rwandaise, à Chanzu et Runyonyi au Nord-Kivu, la cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, condamne « avec la plus grande fermeté » cette nouvelle attaque. Elle appelle à la reddition « immédiate et sans condition » de ces combattants.

Pour Bintou Keita, « la MONUSCO se tient aux côtés du gouvernement et de la population congolaise ».

- Publicité-

Le gouvernement congolais a également condamné, lundi, cette nouvelle incursion du M23, a rapporté, le même jour, le ministre de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe, lors de son intervention au journal télévisé de TV5.

En effet, le porte-parole du gouvernement a condamné cette énième incursion et pense qu’il faut mettre fin à cette forme d’hypocrisie qui existerait entre le gouvernement du Rwanda et les rebelles M23 parce que le souhait de la RDC est de garder le Rwanda comme étant un partenaire.

C’est ainsi, a-t-il poursuivi, la RDC a adhéré à la Communauté des États de l’Afrique de l’Est dans le soucis de construire les relations de paix pour consolider l’économie entre les Etats afin que la région de grand Lac soit celle qui permettra le décollage et le développement de toute l’Afrique.

L’ambassadeur rwandais convoqué

Il a, par ailleurs, fait savoir que le ministre des Affaires étrangères invitera l’ambassadeur du Rwanda accrédité en RDC à fournir des explications sur cette affaire et voir dans quelle mesure ce problème d’insécurité peut durablement être réglé avec le M23, ce groupe résidu qui continue à semer la terreur et la désolation dans cette partie du pays.Il a souligné que la mutualisation des efforts entre les FARDC et l’armée ougandaise dans le but d’instaurer la paix dans l’Est du pays n’est pas un échec, quand bien même qu’il ait des morts, mais cela témoigne que le cible a été touché.

À cet effet, le porte-parole du gouvernement a révélé la satisfaction du gouvernement sur le déroulement des opérations parce que celles-ci ont reçu à démanteler les bases arrières de ce mouvement terroriste, pour dire que la stratégie fonctionne.

À côté de cette stratégie militaire, a-t-il ajouté, il y a également celle de la démobilisation parce que dans l’Est de la RDC, le pays fait face à la fois à des mouvements étrangers et mettre fin à des groupes armés.

Stéphie MUKINZI M

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU