PUBLICITÉ

ESU : Le RAPUCO maintient la grève jusqu’à une fin « heureuse » des travaux en commission paritaire

Le Réseau des associations des professeurs des universités et instituts supérieurs du Congo (RAPUCO) révèle que la grève sèche et générale décrétée depuis le lundi 5 janvier dernier n’a été suspendue moins encore levée bien que les travaux en commission paritaire ont débutés le vendredi 25 mars dernier. Le RAPUCO l’a fait savoir dans un communiqué rendu public ce 27 mars 2022 et signé par le Pr. Iyolo Pongo Rodolphe, coordonnateur du RAPUCO.

Il reste ferme aux conclusions de son communiqué du 23 mars 2022, et ce, jusqu’à la fin des travaux en commission paritaire avec comme seul objectif de s’assurer de la matérialisation, dans les « meilleurs » délais, des attentes des professeurs de la République démocratique du Congo.

« Réunis ce jour en réunion d’évaluation de l’effectivité des promesses d’exécution données par le banc gouvernemental, le RAPUCO a malheureusement observé, et ce après plusieurs jours de patience et de dépassement des délais, la mauvaise foi du banc gouvernemental. Ceci contre toute la bonne foi naturellement manifestée par le RAPUCO sous toutes les formes », peut-on lire dans le communiqué du RAPUCO daté du 23 mars 2022.

Sur ce, le Réseau des associations des professeurs des universités et instituts supérieurs du Congo (RAPUCO) avait relancé la grève sèche et générale à partir du jeudi 24 mars 2022 sur l’étendue du territoire national. Selon ce même communiqué, cette décision ne concerne que les établissements d’enseignement supérieur et universitaire publics.

Il avait aussi signifié que la grève sera suspendue si seulement si les travaux en commission paritaire gouvernement-banc syndical du personnel de l’ESU et de la recherche scientifique connaissent une fin heureuse.

Le RAPUCO appelle, en outre, les associations des professeurs à se conformer sans faille aux résolutions de leur communiqué du 23 mars dernier.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU