PUBLICITÉ

Coopération RDC-Belgique: Sama Lukonde veut un partenariat win-win entre les hommes d’affaires de deux pays

Lors de l’ouverture des travaux de la mission économique d’hommes d’affaires belges dans le cadre de la semaine économique et commerciale belge en RDC, organisée par l’ambassade de Belgique et la Conseillère économique et commerciale des régions bruxelloise, flamande et Wallonne, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a plaidé en faveur d’un partenariat gagnant-gagnant entre les hommes d’affaires de 2 pays.

De prime à bord, le chef du gouvernement a rappelé l’importance de cette mission qui va susciter auprès de l’Etat congolais et des entrepreneurs privés des opportunités d’affaires devant renforcer, d’une part, le partenariat public-privé, et d’autre part, soutenir la volonté de coopérer en vue d’améliorer le climat des affaires en RDC.

Pour le premier ministre, l’intérêt de ces assises résultera des discussions de différents panels au programme, tant par la qualité des intervenants que des interactions qui résulteraient des échanges entre les partenaires conviés à ce forum. 

Quant à l’apport de la RDC dans ce partenariat économique, Sama Lukonde a mis en avant plan ses ressources minières, son massif forestier, sa biodiversité, son potentiel photovoltaïque et sa superficie.

Aussi, il a indiqué dans son allocution que la RDC continue à s’ouvrir au monde à travers des nombreux contacts politiques et diplomatiques le rendant ainsi « fréquentable et ouvert à l’investissement étrangers » en particulier, celui de la Belgique.

« La RDC a renoué avec le programme des Institutions de Breton Wood notamment la Banque Mondiale et le Fonds monétaire international », a-t-il indiqué.

Avant de conclure son allocution, Sama Lukonde a vanté l’amélioration effective du climat des affaires en RDC grâce aux réformes et tout l’arsenal juridique en vigueur, dont la législation douanière, le code des investissements, le code minier, la législation sur les hydrocarbures, le droit forestier, le droit agricole, le code du travail, le droit commercial ou encore le régime de change ayant permis, entre autres, la réadmission de la RDC aux préférences commerciales offertes par la loi américaine sur la croissance et les opportunités économiques en Afrique, l’Agoa.

C’est dans cette optique qu’il a plaidé en faveur d’un partenariat franc, sincère, et gagnant-gagnant entre les opérateurs économiques belges et congolais dans le but de promouvoir la croissance économique et le  bonheur commun.

Pour mémoire la mission économique s’est ouvert à ce lundi 21 mars Kinshasa juste après la récente tenue, à Bruxelles, du 6ème Sommet Union Européenne-Union Africaine, où le
premier ministre avait représenté le Président de la République, Félix Tshisekedi.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU