PUBLICITÉ

RDC/Nord-Kivu : 7 personnes tuées lors d’une double attaque des ADF et Maï-Maï à Beni

Lors d’une double attaque attribuée aux ADF et aux Maï-Maï, sept (7) personnes ont été tuées à l’arme blanche parmi lesquelles six (6) civils et (1) un milicien Maï-Maï. C’était dans la nuit de mercredi à ce jeudi 10 mars 2022 dans la chefferie de Bashu à Beni dans la province du Nord-Kivu.

Selon le Mwami Abdoul Kalemire 3, chef de la chefferie de Bashu, c’est un bilan provisoire puisque des fouilles continuent pour retrouver d’éventuels disparus. Il ajoute que de nombreuses personnes sont portées disparues.

Par contre, le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1, le capitaine Anthony Mwalushayi, ne confirme pas cette attaque.

Il a indiqué plutôt que les Maï-Maï Mazembe ont attaqué le site Talihya de la centrale hydroélectrique de la société Energie du Nord-Kivu. C’était dans la localité Vusokoli toujours dans la chefferie de Bashu. Selon lui, ces miliciens ont ciblé la position FARDC de ce site.

Le capitaine Anthony Mwalushayi renseigne également qu’un Maï-Maï a été neutralisé lors de cette même attaque armée.

Le chargé de la communication de ENK, Philémon Musavuli a, de son côté, salué l’action des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Il a, par ailleurs, regretté l’attitude de certains jeunes qui cèdent à la manipulation de ceux qu’il qualifie « des ennemis du développement ».

Signalons que le tribunal militaire de garnison de Beni (Nord-Kivu) a rendu le jeudi 10 Mars dernier son verdict dans le procès des présumés rebelles ADF et leurs collaborateurs. Trois (3) prévenus ont été condamnés à des peines allant de 10 à 20 ans de servitude pénale principale pour participation à un mouvement insurrectionnel dans le cadre de la rébellion des ADF.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU