PUBLICITÉ

Nord-Kivu : 12 présumés ADF condamnés de 10 à 20 ans de servitude pénale à Beni

Le tribunal de garnison de Beni a rendu, le mardi 1er Mars, son premier verdict dans le procès des présumés ADF et leurs collaborateurs, apprend POLITICO.CD à la Radio Okapi.

Poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel dans le cadre de la rébellion des ADF, ces 12 prévenus ont été condamnés à des peines allant de 10 à 20 ans de servitude pénale. Parmi eux, apprend-on, il y a un rwandais et une kényane.

Au total 128 présumés combattants ADF et leurs collaborateurs avaient été transférés devant le tribunal militaire de garnison de Beni, il y a quelques jours, pour y être jugés.

Selon ce média onusien, il s’agit de congolais, Kényans, Ougandais, Rwandais, Tanzaniens et Burundais. Nombreux sont ceux qui ont assassiné Cheick Ali Amin, président de la communauté islamique et chargé des cultes à Beni, tué par balle le 1er Mars 2021 dont la mort a ému plus d’un à Beni.

L’on apprend aussi que la population de ce coin de la RDC attende beaucoup de ce procès qui est le premier procès des ADF depuis 2018. Surtout, ceux qui ont perdu les leurs dans les différentes attaques de ces miliciens et qui veulent que justice leur soit rendue.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU