PUBLICITÉ

Ituri : Trois morts et plus de 700 maisons incendiées par la milice CODECO à Mahagi

Trois personnes ont été tuées, d’autres blessées ainsi que plus de 700 maisons incendiées par la milice CODECO qui a fait incursion le matin de ce lundi 28 février 2022 dans les groupements Pamitu Amé et Djupawulu de la chefferie de Djukoth dans le territoire de Mahagi, bilan qui n’est pas encore confirmé par l’armée.

C’est la société civile dans la région qui annonce cette nouvelle à POLITICO.CD et d’autres personnes se trouvant dans la région qui indiquent que ces miliciens venus des villages voisins du territoire de Djugu ont attaqué simultanément plusieurs villages de ces groupements.

Ces attaques ont été déjouées par les forces armées congolaises, annoncent nos sources dans la région où toutes les activités ont été paralysées suite à cette situation. Un mouvement important des habitants de la région a été observé presque pendant la journée qui craignaient pour leur vie.

La société civile dans la région qui condamne cette attaque dans ces villages du territoire de Mahagi, plaide aux autorités de l’état de siège pour le renforcement de l’effectif militaire, leurs motivations avec d’équipements nécessaires dans la région pour rassurer la population.

« Les autorités de l’état de siège sont censées s’occuper de motif pour lequel cet état de siège a été décrété. Ils doivent tout faire pour imposer la paix en territoire de Mahagi. Ce qui pourra rassurer la population c’est l’effectif et les matériels à nombre important avec une motivation à ces militaires », déclare Wabeduku Ukungo Innocent.

Plusieurs attaques d’hommes armés sont signalées dans des entités des territoires de Djugu, Irumu et Mahagi. De nombreux cas de mort et d’importants dégâts matériels ont été enregistrés depuis le début de cette année en cours malgré l’état de siège mis en place pour le président de la République.

Gloire Mumbesa depuis Bunia

- Publicité -

EN CONTINU