PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : Martin Fayulu, l’UE et les USA demandent aux pays limitrophes de traiter les Africains avec dignité

Depuis le début de l’opération militaire russe en Ukraine, des centaines de milliers de personnes résidant en Ukraine ont tenté de quitter le pays ces derniers jours. Mais, les Africains rencontrent les difficultés de passer la frontière polonaise.

Devant cette situation préoccupante, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer ce qu’elles jugent discrimination envers les africains et même temps, demandent aux pays limitrophes de l’Ukraine de laisser toute personne désirant quitter l’Ukraine en ce temps de guerre.

À l’instar de l’opposant congolais, Martin Fayulu qui appelle ces pays, pour des raisons humanitaires, de ne faire exception de personne et de permettre aussi aux africains de quitter l’Ukraine et qu’ils soient traités avec dignité.

« Nous demandons aux autorités des pays limitrophes de l’Ukraine, pour des raisons humanitaires, de ne faire acception de personnes et donc de permettre aussi aux africains qui veulent quitter l’Ukraine, de le faire et qu’ils soient traités avec dignité », a déclaré Martin Fayulu via son compte Twitter.

Les Etats Unis à travers son Ambassade en RDC ont exhorté les pays limitrophes de l’Ukraine à respecter le droit international et à montrer la même empathie et à soutenir toutes les personnes fuyant la guerre quelle que soit sa race.

« L’ambassade des États-Unis en Kinshasa se joint à l’Union Africaine pour exhorter tous les pays à respecter le droit international et à montrer la même empathie et le même soutien à toutes les personnes fuyant la guerre, quelle que soit leur identité raciale », peut-on lire sur le compte Twitter de l’ambassade des USA en RDC.

De son côté l’Union européenne à travers Jean-Marc Chataigner a annoncé que 200 congolais de la République Démocratique du Congo ont déjà déjà trouvé refuse en Pologne.

« Toute personne désirant quitter l’Ukraine doit pouvoir le faire, sans aucune discrimination. Alerté par ces informations, nous en avons saisi les parties concernées. Les évacuations sont en cours. 200 congolais RDC ont déjà pu trouver refuge en Pologne », a laissé entendre, Jean-Marc Chataigner.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU