PUBLICITÉ

RDC : La révision des prix du carburant justifiée par la hausse des cours mondiaux du pétrole brut (Ministère de l’économie)

Le Ministère de l’Économie Nationale a fait savoir que le prix d’un litre d’essence à la pompe est passé de 1.995 à 2.095 CDF, du gazoil de 1.985 à 2.085 CDF et le 1L de jet A1 se vend toujours à 1.575 CDF, d’après la révision des prix des produits pétroliers. Ces nouveaux prix des carburants pour la zone Ouest ressort d’un communiqué du 25 janvier 2022 du ministère de l’Économie Nationale, signé par Guillain Malere Mudekereza, directeur de cabinet.

« Ainsi, malgré la légère augmentation du prix à la pompe, l’État continuer à supporter une portion du prix sur chaque litre acheté, pour le cas de l’essence. Cette subvention vise à soulager la population et à réduire les risques de tension inflationniste pouvant découler d’une forte fluctuation des prix des carburants », peut-on lire dans cette communication du ministère de l’Économoe Nationale.

Il révèle, par ailleurs, qu’il a procédé à la révision des prix des produits pétroliers dans le but de préserver l’équilibre du système d’approvisionnement, d’éviter toute rupture dans la fourniture du carburant qu’il estime « préjudiciable » à l’activité économique et au bien-être des citoyens, mais également pour maîtriser le coût budgétaire lié à la prise en charge par l’État des pertes et manques à gagner subis par des sociétés pétrolières à cause du gel des prix.

En outre, le ministère de l’Économie Nationale signale que cette révision s’est effectuée en concertation avec les sociétés pétrolières. Il ajoute qu’ils ont fourni des grands efforts pour contenir l’augmentation des prix à la pompe de sorte à préserver le pouvoir d’achat de la population, sans affecter la santé financière des opérateurs œuvrant dans ce secteur « stratégique » et « vital » pour l’enseignement de l’économie nationale.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU