PUBLICITÉ

Nord-Kivu : Dévastation des champs par des éléphants, l’ICCN appelé à prendre des « mesures sérieuses »

Plus de sept champs riverains du Parc National des Virunga, dans les villages de Kanyatsi, Mihende et Rugetsi en secteur de Ruwenzori, territoire de Beni, ont été dévastés par des animaux, la semaine dernière.

Réagissant à cette situation, Merveille Sikwaya, membre de l’Organisation pour l’Encadrement des Agriculteurs et de Défense de droits de l’homme (OADH), pense que l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) doit prendre en considération les alertes de la population, victime de cette dévastation.

D’après cet acteur de défense des droits humains, les éco-gardes n’ont jamais compris le vrai sens de la conservation de la nature.

« Que ces gens-là qui s’appellent des éco-gardes sachent que cet Etat congolais ne leur appartient pas. C’est un Etat qui appartient à nous tous comme citoyens congolais. Depuis très longtemps, nous les avons interpellés à cesser de faire des futilités autour des limites du Parc pour voir leur engagement et leur travail. Les bêtes doivent être trainées dans les limites du Parc. Quand une bête féroce ou non vient jusqu’à dévaster les champs, c’est horrible », déplore Merveille Sikwaya.

La même source précise que les champs des agriculteurs ont été dévastés pour la 11ème fois à l’intervalle de dix mois seulement par des éléphants venus du Parc National des Virunga.

Ismaël Kabuyaya

- Publicité -

EN CONTINU