l'info en continu

RDC : 6 milliards USD des recettes mobilisées par les régies financières en 2021

- Publicité-

Les recettes mobilisées par les régies financières durant l’année 2021 ont atteint
un niveau historique de 12 000 milliards de franc congolais, soit près de six (6)
milliards de dollars américains indiquant une augmentation de 65% par rapport aux recettes réalisées en 2020, a indiqué le ministre des Finances publiques, Nicolas Kazadi lors de la réunion du conseil des ministres du vendredi 8 janvier 2021.

À l’en croire, le mois de décembre a connu une recette exceptionnelle de 25 millions USD de paiement de bonus de signature lié au renouvellement de la convention pétrolière avec Perenco.

- Publicité-

Nicolas Kazadi a expliqué que l’entièreté de cette recette a été affectée aux Interventions du Gouvernement, à travers le Bureau Central de Coordination (BCECO) en vue des affectations suivantes :

  • 20 milliards CDF affectés au projet de développement pour le territoire de Moanda ;
  • 20 milliards CDF comme acompte aux efforts de redynamisation de la diplomatie congolaise telle qu’adopté en Conseil des Ministres ;
  • 10 milliards CDF en complément des autres projets d’investissement du Gouvernement.

Il a insisté sur le fait qu’en 2022, des efforts seront davantage consacrés à l’amélioration de la qualité de la dépense.

« Le Gouvernement a pu renouer avec la croissance »

Intervenant sur la situation des marchés de change lors de ladite réunion, la Gouverneure de la
Banque Centrale du Congo, Malangu Kabedi a rappelé que 2021 a été une bonne année. Car, elle a été témoin de la rupture avec les effets néfastes de la pandémie à Covid-19 en République Démocratique du Congo.

En 2021, elle a révélé que le Gouvernement a pu renouer avec la croissance, il a réussi à baisser sensiblement l’inflation et à garantir la stabilité de la monnaie.

La stabilité du
cadre macroéconomique observée est justifiée, selon Malangu Kabedi, entre autres, par la bonne coordination des politiques monétaire et budgétaire, la poursuite des réformes
et l’absence des chocs majeurs.

En effet, la croissance économique s’établit à 5,7% en 2021 contre 1,7% en 2020. Sur l’ensemble de l’année 2021, les prix ont progressé de 5,28% contre 15,75% en 2020, souligne-t-elle. Pour 2022, la Gouverneure rassure que les perspectives sont bonnes et la croissance peut passer à 6%, ainsi, « on peut maintenir l’inflation sous contrôle, la stabilité du taux de change, la bonne tenue des finances publiques ».

Pour ce faire, elle a annoncé deux décisions majeures notamment la réduction du Taux directeur de la Banque Centrale du Congo de 8,5% à 7,5% et la constitution des réserves obligatoires dans la monnaie des dépôts pour
permettre l’octroi des crédits en monnaie nationale et ainsi contribuer à la dédollarisation de l’économie.

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU