l'info en continu

Nord-Kivu : Constant Ndima annonce la constitution des unités des FARDC et de la Police pour défendre des villes et agglomérations

- Publicité-

Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, le Lieutenant-Général, Constant Ndima Kongba a regagné la ville de Goma, chef-lieu de sa juridiction après sa mission effectuée à Kinshasa où il était porteur des préoccupations liées à la sécurité de ses administrés à la 8ème édition de conférence de Gouverneurs tenue du 22 au 23 décembre dernier.

Devant la presse, le Gouverneur Militaire a assuré avoir porté haut les préoccupations sécuritaires de la population au niveau des instances supérieures pour le bien de la province toute entière.

- Publicité-

« Nous sommes allés à Kinshasa, ensemble avec tous les Gouverneurs de province, et au cours de ces assises nous avons exposés les différents problèmes de nos provinces respectives», a indiqué le Constant Ndima Kongba qui en ce qui concerne le Nord-Kivu, selon la même source, il a surtout parlé des problèmes sécuritaires qui constituent la grande sécurité en plus des préoccupations « politico-administratifs et socio-économiques de la province ».

Suite à l’attentat de Beni, à Kinshasa avec le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Constant Ndima Kongba a annoncé la constitution des unités des FARDC et de la police nationale congolaise destinées à la défense des villes et des agglomérations importantes; la constitution des check point pour assurer le contrôle du mouvement des citoyens et de leurs biens ; l’instauration de bouclages; la saisie sans discussion des armes prohibées; l’organisation de patrouilles pédestres et motorisées ; la mise en place du couvre-feu qui est ramenée à 19 heures au lieu de 21 heures à Beni et à 20 heures pour les villes de 20 Goma et Butembo; et, enfin, le renforcement des opérations sur le terrain avec renfort en unités de canines.

Les deux autorités, Muyaya et Constant Ndima, ont procédé à l’annonce d’une série de nouvelles dispositions sécuritaires renforcées, adoptées dans l’ultime urgence de ramener l’accalmie face au trouble orchestré par des ennemis de la République, usant ainsi des stratagèmes machiavéliques, juste au moment des festivités de fin d’année pour semer la panique et annihiler les efforts entrepris en vue de rétablir l’ordre et la sécurité au Nord-Kivu et dans ses environs.

Au sujet de l’absence de flexibilité et agilité des services de renseignement des FARDC sur un probable attaque en pleine réjouissance de la Noël, le
Gouverneur militaire Ndima a
indiqué que «les terroristes sont
des éléments dormants dans la population et il est difficile de les identifier». Ensuite, après maintes expériences vécues en guerre, dit-il,
une fois acculé, ces rebelles s’attaqueraient à la population
quand ils se sentent acculés dans leur retranchement.

Christian Okende & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU