l'info en continu

Haut-Katanga: la société New Mineral pointée de polluer l’environnement au village Sandra à Kambove (ONGD AASF)

- Publicité-

Basée dans la province du Haut-Katanga, plus précisément dans le territoire de Kambove, la Société New Mineral Investment est pointée de violation des mesures de protection environnementale au village Sandra, dans le groupement Mukumbi, Chefferie de Basanga. Cette dénonciation est faite par l’Association des Agriculteurs Sans Frontières (AASF), qui craint le pire, si rien n’est fait.

D’après l’alerte de cette ONGD, la Société New Mineral pollue l’environnement au village Sandra dans le territoire de Kambove.

- Publicité-

« En effet, il est constaté que dans l’exploitation de son gisement de Lujiba, la société New Mineral est en train de développer des remblais qui envahissent de plus en plus l’agglomération, dont une grande partie des ménages du village Sandra a déjà perdu ses cases et se retrouve actuellement à quelque mètres (moins de 10 mètres ) de la route Mukumbi qui traverse ledit village. Les sources et rivières qui servaient de points d’approvisionnement en eau potable ainsi que pour les travaux ménagers à la population, ont connu des pollutions à répétition, jusqu’à se boucher», a révélé l’ONG AASF à travers son Coordonnateur National Alexis Mbumb Kazemb.

« Actuellement les membres des communautés ne peuvent s’approvisionner que sur base de l’eau que l’entreprise leur apporte dans un camion citerne. Cette desserte est insuffisante pour combler les besoins des ménages », a déclaré cette ONGD.

Pour Alexis Mbumb, Coordonnateur National de l’ONGD AASF, il est opportun d’envisager, « soit de délocaliser les habitants du village Sandra dans le respect des normes prescrites par la loi du pays, soit la délocalisation partielle et la modification du plan de développement des rembais de l’entreprise. Ces dispositions devraient être mises en œuvre dans l’immédiat, cela sans oublier la protection des rivières environnant le site suivant l’implantation de l’usine et de la digue à rejet qui est à moins de 60 mètres de la rivière ( voir le règlement Minier article 80 ) et qui a même cédé dernièrement en renvoyant son contenu des acides dans les rivières, où la population s’approvisionne en eau (village Sandra et Kawama principalement).»

En somme, l’Association des Agriculteurs Sans Frontières estime que la situation est grave et doit être normalisée le plus tôt possible. « D’une manière générale, la société New Mineral devrait être soumise a un audit général sur la manière dont elle applique les mesures d’attenuation exigées par la réglementation Congolaise ainsi que les règles de bonnes pratiques internationalement admises pour la protection de l’environnement», a recommandé cette ONGD.

Junior Ngandu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU