l'info en continu

RDC : Les 6 confessions religieuses prennent acte du retrait de l’église catholique et de l’ECC de leur plateforme

- Publicité-

Le divorce est désormais consommé entre d’une part les six confessions religieuses de signataires du proces-verbal désignant Denis Kadima Kazadi, comme président de la CENI, et de l’autre côté le tandem CENCO-ECC.

Réunies en session extraordinaire du mardi 30 novembre au jeudi 2 décembre 2021 à Kinshasa pour examiner la situation qui prévaut en son sein conformennt à l’article 16 de sa charte, les 6 confessions religieuses pro-Kadima ont pris acte des décisions de l’ECC et de l’Église catholique de se retirer de la plateforme des confessions religieuses annoncées respectivement en date du 22 octobre et du 29 novembre 2021.

- Publicité-

Pour ces 6 confessions religieuses, l’église catholique et l’église du Christ au Congo (ECC) ont « librement » pris leurs décisions en conformité avec article 13 de la charte de la plateforme.

A cet effet, les membres restants de la plateforme ont procédé à la désignation de nouveaux animateurs de leur structure pour sa redynamisation afin de lui permettre de jouer son rôle dans ce « contexte mouvementé » du pays.

Ainsi, la plénière de la plateforme a élu l’Église du Réveil du Congo, représentée par l’évêque général Israel Dodo Kamba Balanganay, à la présidence de la plateforme et la Communauté Islamique en RDC représentée par son Imam, Cheikh Abdallan Mangala Luaba, à la vice-présidence.

Pour rappel, les évêques du comité permanent de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont à travers une déclaration faite le 29 novembre dernier, levé l’option de suspendre la participation de l’Eglise Catholique dans la plateforme des confessions religieuses.

A la base de cette décision, la « politisation » de la commission électorale nationale indépendante (CENI) et le climat de méfiance, qui selon eux, est susceptible de conduire aux élections « contestées » d’avance et qui porterait atteinte à la cohésion nationale et sociale.

Les évêques de la CENCO ont également estimé qu’il y a une grande divergence de doctrines et de perception des valeurs éthiques avec les autres membres de la plateforme de confessions religieuses.

Carmel NDEO

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU