l'info en continu

CENI : Les experts électoraux en séminaire d’une semaine à N’sele

- Publicité-

Il se tient au Village Venus dans la commune de la N’sele, la deuxième phase du séminaire d’imprégnation organisé à l’intention des membres du Bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Ce séminaire, en effet, a débuté le lundi 29 novembre et va se clôturer le dimanche 5 décembre prochain.

L’objectif est de permettre aux membres de la CENI d’appréhender les enjeux du processus électoral et d’apporter de grandes orientations pour la gestion de l’institution et l’organisation des prochaines élections.

- Publicité-

Dans son speech d’ouverture, Denis Kadima est conscient des défis énormes auxquels sa centrale électorale doit relever. Nonobstant des nombreuses difficultés rencontrées jusqu’à ce jour après leur installation par le Président de la République, Denis Kadima a tenu à remercier les membres du bureau de la CENI et l’Assemblée nationale marqués par un sens élevé de sacrifice. Il promet de répondre aux nombreuses attentes pour être à la hauteur de la mission assignée à l’institution.

Dans son mot de bienvenue, le Secrétaire exécutif national de la CENI (SEN), Ronsard Malonda a laissé entendre que cette deuxième phase thématique sera essentiellement ponctuée par les travaux en plénière. «Nous écouterons des exposés sur des thématiques opérationnelles transversales et aussi sur des thématiques sectorielles», a-t-il fait savoir.

Pour la journée de lundi 29 novembre, les participants ont suivi huit (8) conférences thématiques, suivies des échanges. Le Guinéen Mamadou Pathe Dieng est intervenu sur l’inclusivité du vote: problématique de vote des congolais de l’étranger. Pour lui, ce vote donne de la crédibilité au processus électoral d’un pays.

«La CENI doit s’accorder avec l’ensemble des acteurs et partenaires sur les modalités d’identification et d’enroulement des congolais de la diaspora, en définissant avec eux de manière consensuelle quelles Ambassades et quels consulats retenir pour atteindre les meilleurs résultats», a préconisé le Guinéen Mamadou Pathe Dieng.

Plusieurs autres experts ont exposé en l’occurrence le Professeur, Jacques Ndjoli, ancien Vice-président de la CENI qui a parlé sur le leadership et gestion des conflits électoraux.

Pour lui, en effet, il est impérieux que la Centrale électorale mette rapidement en place un cadre de concertation permanent, réfléchisse sur un mode d’élection qui permet de favoriser la cohésion nationale et intensifie l’éducation civique.

Il sied de noter que tous les membres du Bureau et la plénière de la CENI, le SEN et SENA, les conseillers des cabinets, différents Directeurs et le personnel d’appoint participent à ce séminaire d’imprégnation.

Christian Okende

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU