l'info en continu

RDC : Félicité Zaninka réclame justice contre Strategos Medical Solution de « Luc-Gerard Nyafe »

- Publicité-

Mère de trois (3) enfants,
Mme Félicité Zaninka Bweli, ex-employée de l’institution médicale Strategos Medical Solution (SMS), réclame que justice soit faite contre cette dernière.

Dans une confidence faite à la rédaction de POLITICO.CD ce mardi 23 novembre, Mme Félicité Zaninka, a fait savoir que Strategos Medical Solution qui appartient, selon elle, à l’homme d’affaires congolais Luc-Gérard Nyafe, refuse de lui payer son décompte final.

- Publicité-

Tout a commencé, relate Mme Zaninka, lorsqu’elle a pris la décision de se séparer à l’amiable avec SMS. Une décision qui, dit-elle, n’a pas plu à son employeur lequel « usera de supercherie » pour lui demander de déposer une lettre de démission à la place. « La démarche que vous avez employée ne nous met pas à l’aise. Déposer par contre votre lettre de démission », raconte-t-elle à propos de son employeur.

Après avoir répondu favorablement à cette requête de Strategos Medical Solution, elle révèle s’être vue obligée de prester le préavis, avec un dépassement du délai légal.

Face à cette réalité qu’elle traverse actuellement, Mme Zaninka déclare : « Mon message est que justice soit faite! Je suis une infirmière, mère de trois enfants qui plus d’une fois a dû passé nuit loin de ses enfants pour des contraintes liées aux horaires de travail et qui a rendu des loyaux services dans SMS pendant 4 ans durant, affectée dans le service de gynéco-obstetrique où tout les jours j’étais exposée à manipuler différents déchets organiques. J’ai donné de mon temps, mon énergie, j’ai hypothéqué plusieurs nuits de sommeil ainsi je considère[…] Je réclame que justice soit faite ».

En outre, se plaint-elle, « la société de M. Luc Gérard Nyafe affiche une attitude de bourreaux, une mauvaise foi manifeste, au mépris des lois du pays ; comme si la classe ouvrière congolaise était appelé à supporter les exactions de toutes ces sociétés qui s’accrochent au pouvoir politique de leurs proprios, pour mieux renforcer sa misère ».

Quant au chapitre relatif aux reproches, cette ancienne employée de SMS ne se rétracte pas. « Je lui reproche de ne pas respecter la loi qui lui impose de me payer mon décompte finale après des loyaux services rendus et cela depuis bientôt 3 mois depuis la fin de mes prestations », dit-elle.

La raison à avoir poussé Mme Zaninka Bweli à se séparer de Strategos Medical Solution est d’ordre de convenance personnelle. « J’ai démissionné pour des raisons de convenance personnelles avec ma petite famille. Et en plus, l’irrégularité de payement du salaire alors j’ai décidé de me lancer dans une activité plus libérale ».

À la question de savoir combien Strategos Medical Solution lui doit, Mme Félicité Bweli ne sait le dire. « Je ne sais pas, c’est une autre irrégularité car c’est depuis les 31 août 2021 que j’ai finie avec mes prestations chez SMS mais il ne m’ont jamais montré le calcul de mon dû et c’est depuis septembre 2021 que je le leur réclame », explique-t-elle.

De ce fait, de ce qui concerne sa situation, cette mère de trois enfants affirme avoir du mal à s’imaginer qu’une telle situation puisse échapper à la haute hiérarchie de Strategos Medical Solution. D’où pour elle, il ne fait l’ombre d’aucun doute que sa situation soit connue de ces responsables.

Hervé Pedro

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU