l'info en continu

La BAD accorde 70,76 millions USD à la RDC pour la mise en œuvre d’un projet dans la province de Lomami

- Publicité-

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a accordé, le vendredi dernier à Abidjan, un prêt de 70, 76 millions de dollars américains du Fonds africain de développement (FAD) à la RDC pour la mise en œuvre du Programme d’appui au développement agro-industriel de Ngandajika (PRODAN), dans la province de Lomami, rapporte l’ACP.

Ce programme (PRODAN), d’après les informations rapportées par cette agence, constitue la phase pilote d’une opération visant à mettre en œuvre des politiques et des stratégies nationales pour développer de pôles de développement agricoles, à travers la création de parcs agro-industriels dans chacune des 22 provinces du pays afin de stimuler une croissance annuelle du secteur agricole de plus de 6%.

- Publicité-

Ce programme a pour objectif de réduire la pauvreté, d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales, de créer des emplois et des revenus durables. Il entend améliorer l’accès aux marchés, aux intrants et aux services agricoles.

Il cible les zones fragiles et défavorisées sur le plan économique, social et environnemental dotées d’un potentiel agricole important, et dont le développement durable contribuera à améliorer la sécurité alimentaire du pays.

Ce programme est appelé, selon ACP, à bénéficier directement à plus de 131.413 ménages, soit environ 750.000 personnes, dont 52% de femmes, et indirectement à 500.000 ménages agricoles. Il induira, en effet, la création et la consolidation d’environ 35 petites et moyennes entreprises agricoles, 40.000 emplois directs pour les jeunes dont l’âge varie entre 18 et 35 ans dont 30 % de filles et 20.000 autres emplois directs (30% de femmes).

Par ailleurs, la BAD renseigne que le gouvernement congolais apportera environ 22,37 millions de dollars de contrepartie pour l’exécution du programme sur une durée de cinq ans, dans la province de Lomami.

Cette Banque africaine de développement a fait savoir, à travers son communiqué parvenu à ACP, que plus d’un million de personnes dont la moitié composée de ménages agricoles vivent dans Lomami où l’agriculture fournit 65,5% des emplois. À cet effet, elle indique que le taux pauvreté se situe entre 60 et 70% avec une insécurité alimentaire en milieu rural évaluée à environ 15%.

Christian Okende & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU