l'info en continu

RDC: « Nous n’avons pas mis en place une violence pour dire non à cette CENI politisée » (Blanchard Mongomba)

- Publicité-

Exigeant la dépolitisation de la CENI, quelques dizaines de manifestants du bloc patriotique se sont rassemblés ce lundi 22 novembre devant une des barrières de la police sur le boulevard du 30 Juin à Kinshasa. Les policiers les ont carrément empêché de s’approcher du siège de la commission électorale nationale indépendante (CENI) où un sit-in « non autorisé » par l’Exécutif Provincial était prévu.

Déjà tôt le matin, une allée du boulevard du 30 Juin entre la BCDC et la gare centrale était interdite à la circulation. Les policiers se sont mobilisés aux alentours de la CENI. Quelques manifestants ont été repoussés par la police, certains embarqués.

- Publicité-

Blanchard Mongomba, secrétaire général du Nouvel élan, parti cher au député Adolphe Mizito, estime qu’il n’y a pas un état de droit en RDC. Selon lui, la lutte du bloc patriotique est pacifique et non violente.

« Nous n’avons pas d’armes, nous n’avons pas mis en place une violence pour dire non à cette CENI politisée, mais vous constatez que nous n’avons pas l’opportunité de manifester notre droit le plus légitime. Je crois que la presse nationale et internationale est témoin », a-t-il dit à POLITICO.CD

Et de lancer : « Nous voulons dire à cette occasion que nous allons continuer à manifester pour montrer notre désarroi, et mécontentement face à cette capitalisation de la CENI ».

Il convient cependant d’informer que le sit-in du bloc patriotique était interdit par le gouverneur Ngobila. Dans leurs revendications, cette coalition politique visiblement de l’opposition veut entre autres l’annulation de la mise en place du bureau de la CENI, dirigé par Denis Kadima.

Serge Sindani

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU