l'info en continu

Tanganyika : Trois militaires FARDC tués par les Pygmées à Nyunzu

- Publicité-

Trois éléments des FARDC, une femme et deux enfants ont été tués samedi 6 novembre dans le secteur de Musebe, territoire de Nyunzu (Tanganyika), rapportent ce dimanche 7 novembre, rapporte les sources locales.

Des témoins sur place attribuent ces meurtres aux combattants Twas en débandade. Ces miliciens «incontrôlés» ont surpris les victimes après les opérations de traque que mènent les FARDC dans la zone.

- Publicité-

L’attaque qui a conduit au décès de trois éléments FARDC dans le secteur de Musebe est survenue tôt le matin de samedi à 5 h du matin.

« Les Pygmées chassés de Kapona, là où ils sont poursuivis par les militaires sont passés par Lunga. Quand ils sont arrivés à Lwamba, ils étaient nombreux. Ils ont tué ces militaires, une femme et deux enfants », témoigne un habitant.

Vendredi 5 novembre, un motard et trois femmes provenant de Musebe sont tombés dans une embuscade vers le centre de Kongolo.

Déshabillés, ils ont été conduits en brousse. Là, les infortunés ont trouvé une vingtaine d’autres personnes ligotées.

Une femme a réussi à s’échapper des mains de ses ravisseurs et témoigne :

« Ils nous ont tout ravi. Parmi les victimes, il y en a qui ont perdu de leurs doigts et d’autres blessées à coup de couteaux. Les assaillants ont des machettes et des armes à feu ».

Alertées, les FARDC positionnées à Makutano dans le territoire de Kongolo sont parties porter le secours aux victimes. Des informations sur cette opération ne sont pas encore disponibles.

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU