l'info en continu

Sesanga aux élus de son parti restés fidèles à l’Union sacrée : « Je ne suis pas dirigeant de la conscience des députés »

- Publicité-

Après avoir officiellement annoncé son départ de l’Union sacrée, le député national Delly sesanga s’est exprimé au sujet de certains députés de son parti politique « Envol » qui ont décidé de rester dans cette coalition autour du Président Tshisekedi.

Invité du magasine « Le Débat » de la radio Top Congo, Delly Sesanga indique qu’il est dirigeant du parti politique et non de la conscience des députés. Il rassure à ce sens, que le parti va se prononcer à travers ses organes au moment opportun.

- Publicité-

« Je ne suis pas dirigeant de la conscience des députés. Je suis dirigeant d’un parti politique et le parti va se prononcer à travers ses organes. Si les députés décident de rester à l’Union sacrée, les structures du parti vont siéger pour statuer sur cette question », a-t-il déclaré.

Le président d’Envol reconnaît par ailleurs qu’il y a un arrêt de la Cour constitutionnelle qui dit qu’au nom du mandat non impératif, les députés peuvent appartenir à des groupes qui ne sont pas ceux de leurs familles politiques. « Cela veut dire qu’ils doivent s’assumer », a-t-il renchéri.

Revenant sur les raisons de son départ de l’union sacrée, l’élu de Luiza dénonce l’absence des débats au sein de l’Union sacrée. Delly Sesanga a évoqué dans cette optique la question de l’état de siège, le problème de la gratuité de l’enseignement, les accords sur l’Est du pays signés avec les voisins du Rwanda et de l’Ouganda qui selon lui « devraient normalement faire objet des débats au sein de l’Assemblée nationale ».

Pour lui, au sein de l’Union sacrée « on ne laisse pas d’espace pour que le Parlement, en tant qu’institution de s’assumer ».

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU