PUBLICITÉ

Serge Nkonde explique que la prime des léopards U-20 « n’a jamais été détournée »

Le conseil des ministres qui s’est tenu le vendredi 29 octobre a aussi évoqué la question du présumé détournement des primes de qualification des léopards féminins U-20. Lors de la dernière réunion des ministres, le Chef de l’État avait exigé une enquête afin d’établir la lumière sur ce dossier.

A cet effet, le ministre des sports et loisirs, Serge Nkonde a indiqué que les pièces justificatives lui transmises par la Fédération Congolaise de Football (FECOFA) attestent que les fonds publics ont été débloqués. « Une somme de 43.650 dollars américains restée intacte dans les comptes de la Fédération n’avait jamais été utilisée par manque de détails sur ce paiement. Néanmoins les primes de ces quatre matches avaient été payées grâce à des fonds de la FIFA logés dans notre pays », fait-il savoir.

Déplorant la campagne médiatique qui s’en est suivie après l’élimination de la sélection face au Cameroun, le Ministre des Sports et Loisirs a souligné que « le retard connu dans le paiement d’une prime ne devrait pas conduire à saper les efforts du Gouvernement dans ce domaine ».

Dans le but d’éviter ces genres d’incidents, des mesures conservatoires ont été prises pour sécuriser l’argent public, fait remarquer le Gouvernement.

Serge Nkonde a néanmoins insisté sur la nécessité pour nos athlètes de faire preuve de patriotisme et d’un sens civique élevé. Il a, enfin, informé le Conseil de l’élaboration en cours d’un document stratégique dénommé « Objectif 2024 » qui va doter, à moyen terme, la République d’une Politique Sportive et d’un Plan de Développement et de Financement du secteur des Sports axés sur un nombre réduit des disciplines sportives, le handisport et les sports de prestige.

Sur ce, le Premier Ministre, Sama Lukonde va réunir, dans les prochains jours, les Ministres sectoriels ainsi que les responsables de la Fédération Congolaise de Football pour approfondir le sujet et poursuivre les investigations en vue de sanctionner toute forme de manquement dans la gestion de nos équipes nationales engagées en compétitions.

Bernard MPOYI

- Publicité -

EN CONTINU