l'info en continu

Nyiragongo : Kifende Sikitu, abattu après s’être autoproclamé Mwami de Munigi

- Publicité-

A Munigi, groupement situé dans la chefferie de Bukumu en territoire de Nyiragongo au nord de la ville de Goma, une vive tension a été signalée suite aux tirs qui ont crepités depuis la soirée du jeudi 21 octobre jusqu’à l’avant-midi de ce vendredi 22 octobre, creant une psychose.

A la base de cette situation, des échanges de tirs entre l’armée et les adeptes d’un certain Kifende Sikitu qui s’est autoproclamé et même intronisé (lui même) Mwami de ce groupement Munigi depuis mercredi dernier.

- Publicité-

L’après-midi de jeudi, peu avant que la situation ne dégénère, Kidende a, dans un point de presse, tenté d’officialiser sa prise de pouvoir.

Ce matin, l’armée a lancé une offensive dans le but d’arrêter ce Mwami autoproclamé de Munigi. Faisant face à une résistance, l’armée a été obligée de l’abattre sur la coline Buchara explique à politico.cd l’administrateur assistant du territoire de Nyiragongo, le commissaire supérieur principal Malosa Mboma.

« Nous sommes sur cette coline de Buchara que lui considérait comme le siège de son royaume, il fait ses revendications au niveau de CCLC, mais malheureusement pour lui, il voulait y aller trop vite en besogne jusqu’à prendre des armes. S’il n’y avait pas eu résistance, il ne serait pas mort. Il y a même des policiers qui ont été lynchés par ses adeptes, il y a en qui sont a l’hôpital, grièvement blessés », a dit l’administrateur assistant du territoire de Nyiragongo.

La police nationale congolaise dit avoir récupérée une arme que les adeptes avait déjà ravie la veille. La société civile du territoire de Nyiragongo continue de lancer un appel aux autorités afin de résoudre les problèmes de conflits coutumiers qui ne disent pas leur dernier mot et qui continuent a faire des victimes dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Merveilles Kiro

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU