l'info en continu

«Seuls 40 % des personnes affirment qu’elles iraient voter si les élections étaient organisées demain » (Sondage)

- Publicité-

La population de la République Démocratique du Congo est largement démobilisée. C’est ce que révèle un sondage national, publié à ce mois d’octobre 2021 par le Bureau d’études, de recherche et consulting international (BERCI) et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC).

D’après ce sondage, seuls 40 % des personnes interrogées affirment qu’elles iraient voter si les élections étaient organisées demain, contre 67 % en mars 2021, soit une baisse de 27 %.

- Publicité-

Ces velléités d’abstinence explique le rapport de ce sondage exploité par POLITICOCD, seraient dues aux différentes controverses autour de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Cette démobilisation s’observe également dans la participation politique de la population. A en croire ce rapport, seuls 25,6 % des répondants disent avoir participé à une activité d’un parti politique au cours de l’année écoulée.

« Une faible participation politique qui contraste avec leur identification à un parti politique puisque dans le sondage mené en mars 2021 par Berci et le GEC par exemple, 69 % des personnes interrogées disaient être affiliées à un parti politique », indique ce rapport.

Toujours en ce qui concerne l’activisme des congolais au sein des partis politiques, le Bureau d’études, de recherche et consulting international (Berci) et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) ont fait savoir que l’opinion générale de la population sur ce sujet est partagée.

« 43 % des sondés estiment que les partis politiques ne sont que des moyens pour obtenir du pouvoir et de l’argent, contre 45 % qui pensent que ces formations politiques permettent à leur voix d’être entendue et à la démocratie de fonctionne », a-t-on lu dans ce rapport de sondage.

Carmel NDEO

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU