l'info en continu

« Incursion » de l’armée rwandaise : Le député national Jackson Ausse adresse une question d’actualité au ministre de la défense

- Publicité-

Le député national Jackson Ausse a transmis ce mardi 19 octobre une question d’actualité à l’Assemblée nationale, adressée au ministre de la défense nationale et anciens combattants sur l’incursion de l’armée rwandaise à l’Est de la RDC.

D’après cet élu d’Irumu dans la province d’Ituri, cette attaque est une « humiliation pour le peuple congolais ».

- Publicité-

« Vu la gravité de la situation actuelle que traversent nos compatriotes du Nord Kivu en général et très précisément deux territoires de Nyiragongo en particulier, sous une humiliation sans précédente le matin du lundi 18 octobre 2021, la population des villages de Kahanga, Kibati et kibumba à moins de 15km de la ville de Goma, dans le territoire Nyiragongo se sont réveillés sous l’emprise d’un groupe armé étranger jusqu’ici provisoirement identifié comme les éléments issus de l’armée rwandaise, qui ont fait incursion dans ces villages en grand nombre et cela dans une facilité qui ne dit pas son nom repoussant ainsi notre armée et occupant plusieurs villages. Des images, audios et même des témoignages qui circulent sur les réseaux sociaux sont inacceptables pour notre pays traduisant une humiliation, sabotage et une honte devant le monde entier », a-t-il déclaré.

Dans cette correspondance, le député national Jackson Ausse veut obtenir des réponses notamment aux questions sur l’identité des personnes « lourdement armés qui ont fait incursion et attaqué les villages de Kahanga Kibati et kibumba le lundi 18 octobre 2021 dans le territoire de Nyiragongo en province du Sud Kivu ».

Il veut également savoir le bilan global sur le plan humain, matériel et social et la réaction des services de sécurité face à cette attaque mais aussi les dispositions prises pour empêcher des incursions de ce sentiments patriotiques.

Pour rappel, l’armée rwandaise à fait une incursion dans la matinée de lundi 18 octobre dans la province du Nord-Kivu. D’après l’ambassadeur rwandais en RDC Vincent Karega, il s’agissait d’une poursuite des hommes suspects qui se sont dirigés vers la RDC. C’est ainsi qu’un élément de l’armée rwandaise à franchi la frontière congolais par inadvertance.

Bernard MPOYI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU