samedi, octobre 23, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 23 October 2021 à 23:26 23 h 26 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 23 October 2021 à 23:26 23 h 26 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 23 October 2021 à 23:26 23 h 26 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 23 October 2021 à 23:26 23 h 26 min

l'info en continu

« Le RAM et les jeeps palissades discréditent totalement les politiques publiques tant vantées du gouvernement » (Néhémie Mwilanya)

- Publicité-

A l’instar de plusieurs autres députés, Néhémie Mwilanya, haut-cadre de la plateforme de l’opposition Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila a exprimé sa position contre la taxe de Registre des appareils mobiles (RAM). Pour lui, la taxe RAM discrédite les politiques publiques du gouvernement Sama Lukonde et fait perdre au régime toute sa légitimité.

« Le RAM et les jeeps palissades discreditent totalement les politiques publiques tant vantées du Gouvernement : le peuple d’abord et la lutte contre la corruption. Au-delà de la motion de défiance c’est tout un régime qui perd sa légitimité », a-t-il déclaré.

- Publicité-

A propos de ce dossier, le triumvirat constitué du président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso, du vice-président et président du parti présidentiel, Jean-Marc Kabund ainsi que du premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a tenté de convaincre en vain les députés nationaux, de maintenir la Taxe RAM et ainsi sauver la tête du ministre de Postes Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la communication, Augustin Kibassa Maliba, visé par une motion de défiance déposée au bureau de l’Assemblée nationale par le député Jean Marie Bulambo Kilosho, membre du Front Commun pour le Congo.

Au cours de cette rencontre entre les députés de l’Union sacrée, Jean-Marc Kabund, président du parti présidentiel a révélé que cette taxe n’a pas été instaurée par le ministre des PT-NTIC mais plutôt par la présidence de la République et l’Arptc.

« Je vais parler ici non pas comme un technicien mais comme un politique d’une majorité au pouvoir : je pense que cette question suscite des passions, mais que nous devons nous regarder droit dans les yeux, a-t-il lancé. Je voudrais rafraîchir la mémoire de nos collègues : nous avons critiqué le ministre mais personne n’a pris en compte le fait que ce n’est pas lui qui a instauré la taxe. C’est l’ARPTC, qui dépend directement de la présidence. Ce dossier a été discuté, examiné et décidé au niveau de la présidence parce que l’ARPTC ne dépend pas du ministre », a déclaré JM Kabund cité par Jeune Afrique.

Il faut rappeler que Augustin Kibassa avait lors de première audition devant le député indiqué que la taxe RAM a déjà permis de mobiliser plus de 25 millions de dollars. Mais l’Observatoire de la dépense publique évalue plutôt à 260 millions de dollars les bénéfices générés, laissant entendre que les chiffres avancés par le gouvernement sont volontairement sous-évalués.

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU