dimanche, octobre 24, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 24 October 2021 à 1:26 1 h 26 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 24 October 2021 à 1:26 1 h 26 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 24 October 2021 à 1:26 1 h 26 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 24 October 2021 à 1:26 1 h 26 min

l'info en continu

APK : la validation du mandat du deuxième suppléant du député Léon Nembalemba fait débat

- Publicité-

Les députés provinciaux de la ville province de Kinshasa étaient réunis ce mardi 12 octobre à l’assemblée provinciale. Cinq points étaient inscrits à l’ordre dont la validation des mandats de quatres (4) suppléants comme députés provinciaux.

Après la présentation des conclusions du travail par le président de la commission politico-administratif et juridique (PAJ), plusieurs voix se sont levées dans la salle pour contester la validation du mandat de Rachid Hidi, deuxième suppléant du député national Léon Nembalemba avant de renoncer à son mandat à la provinciale pour le national.

- Publicité-

D’après le député provincial Armand Ifukieto, étant le deuxième suppléant du député Léon Nembalemba, Rachid Hidi ne peut pas être validé comme député provincial.

« Que la commission nous dise, la ministre Liza Nembalemba qui était le premier suppléant du député Léon Nembalemba, là où elle est partie si cela ne marche pas et qu’elle retourne à l’assemblée provinciale, qu’à deviendra t-il ?, s’est interrogé le député provincial Armand Ifukieto.

« Il y avait des collègues qui étaient avec nous et qui ont été nommés à l’exécutif provincial. Notre règlement à l’article 90 prévoit qu’ils soient remplacés par les suppléants pour combler les vides. C’est pourquoi la commission politico-administratif et juridique a fait son travail. Nous avons procédé aujourd’hui à la validation du pouvoir des suppléants », a réagi le rapporteur de la commission PAJ de l’APK Roméo Mudisi.

Par conséquent, tous les 4 suppléants ont été validés comme députés provinciaux par la majorité des élus présents de l’assemblée. De son côté, le président de l’Assemblée provinciale Godé MPOYI a décidé d’approfondir cette question et de saisir la cour constitutionnelle quant à ce.

Bernard MPOYI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU