PUBLICITÉ

Taxe RAM : visé par une motion de défiance, Augustin Kibassa sur un siège éjectable

Le Ministre des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies, de l’Information et de la Communication (PTNTIC), Augustin Kibassa n’est plus en odeur de sainteté avec les députés nationaux depuis son passage à la Chambre Basse du Parlement sur la problématique de la taxe RAM.

Ce mardi 12 octobre, les députés nationaux membres du Front Commun pour le Congo (FCC), fidèles à Joseph Kabila, ont déposé au Bureau de l’Assemblée nationale une motion de défiance contre le Ministre de PTNTIC Augustin Kibassa. Ce, conformément à l’article 146 de la constitution et 173 du Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale. C’est le député Bulambo Kilosho Jean-Marie qu’il en est initiateur.

Il ressort de cette motion de défiance que plus de 100 signatures ont déjà été récoltées. Face à cela, Augustin Kibassa se trouve sur un siège éjectable.

« Mu par l’intérêt supérieur de notre peuple qui est le socle du contrat qui nous unit à ce dernier, je ne doute pas un seul instant que vous réserverez à la présente le bénéfice d’un traitement diligent », a déclaré le député national Jean-Marie Bulambo Kilosho.

Pendant ce temps, d’autres députés nationaux exigent la suppression pure et simple de cette taxe RAM qui ne cesse d’être boycottée par la population congolaise.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU