lundi, octobre 25, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 25 October 2021 à 22:28 22 h 28 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 25 October 2021 à 22:28 22 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 25 October 2021 à 22:28 22 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 25 October 2021 à 22:28 22 h 28 min

l'info en continu

Jean-Pierre Lihau : « j’ai trouvé l’administration publique débordée des effectifs et se trouvait au stade 2 du coma »

- Publicité-

Le Vice-premier ministre, Ministre de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau a fait un constat amer sur l’administration publique après avoir pris les commandes de cette administration. Il dit avoir trouvé l’administration publique très malade, dans un état catastrophique, au stade 2 du coma. Il l’a fait savoir à nos confrères de la Radio Topcongo FM, le mercredi 6 octobre au cours du Magazine Le Débat.

Faisant un portrait robot de l’administration publique de la République Démocratique du Congo, le VPM Lihau a expliqué que «Quand vous embarquez 300 personnes dans un avion qui a une capacité de 150 personnes, cet avion décollera-t-il? C’est cette image qu’il faut pour présenter notre administration».

- Publicité-

Partant de ce constat amer de cette administration, il a laissé entendre qu’il a aussi trouvé des effectifs totalement débordés. À ce sujet, il a fait savoir qu’un bureau qui, en principe, devrait occuper 2 personnes est rempli par 20 personnes. Une division qui, d’après lui, devrait avoir 24 personnes, il est rempli par 90 personnes. Il en est de même, dit-il, pour un bureau de 30 personnes qui est partagé par 200 personnes.

Face à ces effectifs pléthoriques pour un faible rendement, le numéro Un de l’administration publique entend à rajeunir cette administration qui, du reste, est devenue, au fil du temps, vieillissante.

«La complaisance qui nous a caractérisé durant toutes ces années nous a conduit dans une impasse. Il y a eu également un problème du vieillissement de l’administration publique, 256 personnes ayant plus de 100 ans. Beaucoup ne travaillent plus, mais ils ne sont pas non plus retraités. Ils sont toujours sur la liste des actifs. Cette situation exige le rajeunissement de l’administration. Mais, on ne peut pas rajeunir l’administration sans retraiter les agents», a-t-il déclaré.

À l’en croire, il a encore trouvé un cadre juridique sur l’administration publique dépassé car, indique-t-il, les règlements actuels de l’administration qui présentent les détails sur la discipline, les avantages sociaux, le fonctionnement de l’administration, datent de 1982. Donc, dit-il, le ministère a fait quasiment 40 ans «d’attentisme et de distraction. 40 ans durant le pays n’a pas donné de l’importance à l’administration».

«Nous avons décidé de procéder concomitamment à la mise à la retraite des agents éligibles à la retraite et au rajeunissement progressif de l’administration… Nous avons trouvé des conditions de travail exécrable dans l’administration. Il n’y a plus de latrines dans les bâtiments, des bâtiments totalement usés. Et nous avons même trouvés plusieurs fonctionnaires sans bureau. Dans les provinces, certains fonctionnaires travaillent sous les arbres. C’est une situation extrêmement grave», a-t-il renchéri.

S’agissant du traitement des agents publics ou fonctionnaires, Jean-Pierre Lihau dit avoir trouvé une situation incongrue en partant du fait des complaisances qui ont élu domicile l’administration publique dans le recrutement. «L’État n’a pas été en mesure de prendre en charge tous les fonctionnaires à cause de ces recrutements faits sans le respect des normes légales.

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU