samedi, octobre 23, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 23 October 2021 à 3:25 3 h 25 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 23 October 2021 à 3:25 3 h 25 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 23 October 2021 à 3:25 3 h 25 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 23 October 2021 à 3:25 3 h 25 min

l'info en continu

Le Franc congolais est resté stable sur les marchés de change au cours de la semaine du 28 septembre au 4 octobre

- Publicité-

Durant la semaine du 28 septembre au 4 octobre, le franc congolais n’a pas varié sur le marché de change par rapport à la semaine du 21 au 27 septembre de l’année en cours, en se négociant à 2000 FC, sur le marché parallèle et à près de 1.963 FC à l’indicatif pour un dollar américain.

Lors du conseil des ministres du weekend dernier, la gouverneure de la banque centrale du Congo (BCC), avait annoncé notamment la stabilité de la monnaie locale sur le marché de change.

- Publicité-

« La situation macroéconomique en République démocratique du Congo demeure marquée par la poursuite de la stabilité de la monnaie nationale sur les marchés des changes ainsi que celui sur des biens et services au cours de la même période », a dit le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) qui était l’invité du gouvernement audit conseil des ministres.

En effet, au 18 septembre, les réserves de change se situaient à 730,77 millions USD, représentant deux semaines et 6 jours d’importation des biens et services sur ressources propres, renseigne la Banque centrale du Congo.
Ces réserves de change étaient à 834,52 millions USD, une semaine auparavant, soit le 11 septembre 2020, et à 809,37 millions USD au 28 août 2020.

En outre, depuis le début de l’année 2020, les réserves de change avaient connu un pic, en avril à hauteur de 980,16 millions USD à la suite de l’appui du FMI de 363 millions USD dont une partie a été injectée dans les réserves internationales.
Confrontée aux difficultés consécutives à la COVID 19, l’économie de la République Démocratique du Congo, comme tous les autres pays du monde, a subi des chocs qui ont porté un préjudice sur la croissance économique tirée du début de l’année 2020.

Les dernières estimations de la croissance économique sur base des données à fin juin de l’année en cours, renseigne une contraction de l’économie congolaise de -1,7% moins importante que celle estimée en mars de -2,4%.
Cette amélioration est tirée par la croissance dans le secteur minier, dopée par la hausse des cours mondiaux et une forte production à la suite du confinement des travailleurs dans les sites miniers.

Il s’agit également du calice de la paix fumé entre la République populaire de Chine et les Etats-Unis d’Amérique en ce qui concerne les rapports commerciaux.
Actuellement, avec la poursuite des investissements dans le secteur productif, notamment l’agriculture et l’énergie, le pays est sur la voie de la diversification économique en vue de lutter contre la pauvreté.

Bernard MPOYI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU