Assemblée Nationale : Sama Lukonde a déposé le projet de loi des finances 2022 chiffré à environ 10 milliards USD

0
1415

Le Premier Ministre Sama Lukonde, a déposé ce mercredi 15 septembre 2021 à l’Assemblée Nationale, le projet de loi de finances exercice 2022. Par la même occasion, Christophe Mboso, speaker de la chambre basse du parlement, a reçu des mains du Chef du gouvernement, la loi des finances portant reddition des comptes de l’année 2020 ainsi que la loi rectificative 2021.

Ce projet de loi des finances exercice 2020, est équilibré en recettes comme en dépenses, à environ 20 milliards de francs congolais, ce qui représente près de 10 milliards de dollars américains.

Ce projet de loi des finances exercice 2022, connaît un accroissement de plus au moins 40% par rapport au budget de l’exercice 2021, qui lui, s’élevait à 14 milliards de francs congolais; et pour la loi rectificative de 2021, c’est à peu près un accroissement de 13%.

Très concrètement, le Gouvernement Sama Lukonde est sur la voie de l’exécution du programme gouvernemental adopté en avril 2020, avec comme priorités la lutte contre l’insécurité, le social des congolais notamment la santé, l’éducation et l’appui aux réformes, à la préparation du processus de recensement, aussi bien que les élections de 2023.

«Je salue à ce sujet la diligence du Gouvernement pour avoir déposé ce jour, le projet de loi des finances rectificative de l’exercice 2021 et le projet de loi des finances de l’exercice 2022, au Bureau de notre Chambre. C’est une première qui mérite l’expression de toutes nos félicitations au Gouvernement de la République», a déclaré le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia.

Ainsi donc, il a fait savoir qu’au cours de la présente session, la représentation nationale examinera, en toute responsabilité, le rapport contenant les observations de la Cour des comptes sur le projet de loi portant reddition des comptes de la loi des finances de l’exercice 2020.

À l’en croire, l’examen du projet de loi des finances de l’exercice 2022 va intervenir dans un contexte de stabilité des principaux indicateurs du cadre macro-économique, tel que décrit en août 2021 par le Comité de politique monétaire de la Banque Centrale du Congo(BCC), et de maintien de la coordination des actions de politique économique menées au niveau de la politique budgétaire et de la politique monétaire.

Sans anticiper sur le débat, Mboso souhaite que ce projet de budget soit «pro-social», pour permettre au peuple congolais de jouir concrètement des promesses que lui a faites le Président de la République dans son discours d’investiture et aussi, pour la matérialisation du programme sur base duquel l’Assemblée Nationale avait investi le gouvernement Sama Lukonde.

«Nous souhaitons aussi que les investissements occupent des proportions importantes afin que les générations futures héritent des infrastructures qui garantissent leur développement intégral et leur bien-être», a-t-il conclu.

Christian Okende