mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Transparence et bonne gouvernance : Le Centre Carter note avec « satisfaction » la révélation par la Gécamines de ses états financiers de 2020

- Publicité-

Le Centre Carter, une Organisation américaine à bit non lucratif, note avec satisfaction la révélation par l’entreprise Générales des Carrières et des Mines (GÉCAMINES), de ses états financiers de l’exercice fiscal 2020 sur son site web.

Dans un communiqué de presse rendu public mardi 24 août, dont une copie est parvenue à POLITICO.CD, le Centre Carter explique que la divulgation de ces états financiers constitue une avancée significative dans le processus de transparence et de redevabilité de la Gécamines.

- Publicité-

« Le Centre Carter a noté avec satisfaction la publication par la Gécamines de ses états financiers de l’exercice fiscal 2020 sur son site web. La divulgation de ces états financiers constitue une avancée significative dans le processus de transparence et de redevabilité de la Gécamines. En supposant que les données publiées sont exactes, ces états financiers sont censés fournir les informations exhaustives et détaillées notamment sur les recettes réalisées par la Gécamines et leur utilisation afin de permettre aux citoyens congolais et aux organisations de la société civile d’exercer un bon contrôle citoyen sur la gestion de cette importante entreprise étatique », peut-on lire dans ce communiqué signé par Ismaël Tutu.

Pour sa part, Fabien Mayani, directeur de programme Gouvernance des Industries extractives de ce Centre a encouragé, indique la même source, à la Gécamines de maintenir « cette bonne pratique de transparence qui entre dans l’esprit de la norme ITIE et des dispositions du code minier révisé de la RDC ».

« Nous encourageons la Gécamines à maintenir cette bonne pratique de transparence qui rentre dans l’esprit de la Norme ITIE et des dispositions du code minier révisé de la RDC », a indiqué Fabien Mayani, Directeur de Programme Gouvernance des Industries Extractives du Centre Carter en RDC.

Et d’ajouter : « nous invitons également les autres entreprises du Portefeuille de l’Etat du secteur extractif à divulguer leurs états financiers à la fin de chaque exercice fiscal ».

Le Centre Carter et ses partenaires de la société civile ont beaucoup plaidé, souligne ce communiqué, pour la divulgation des états financiers des entreprises du Portefeuille de l’Etat, surtout après la publication du rapport Affaire d’Etat du Centre Carter en 2017, qui a examiné les revenus importants obtenus par la Gécamines grâce à la vente d’actifs et à des partenariats de coentreprise.

Le Centre Carter appelle par ailleurs
les responsables de la Gécamines à divulguer également les états financiers des années 2010 à 2019 pour mieux comprendre, explique-t-il, toutes les transactions faites au courant de la décennie passée.

La transparence et l’accessibilité aux informations sont essentielles pour la redevabilité, la prévention de la corruption et l’amélioration de la gouvernance des entreprises du Portefeuille de l’Etat en RDC, a fait savoir le Centre Carter qui invite ainsi, les citoyens congolais et les organisations de la société civile à analyser de manière approfondie les états financiers que la Gécamines a divulgués et à engager un débat public sur les conclusions de leurs analyses.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU