PUBLICITÉ

Projet Tshilejelu avec ses contractants : le Ministre des ITP Alexis Gisaro s’imprègne des zones d’ombre

Le Ministre d’État en charge des Infrastructures et Travaux Publics (ITP), Alexis Gisaro Muvunyi, a procédé ce jeudi 12 août à l’évaluation du Projet Tshilejelu avec ses contractants, dans le but de s’imprégner des véritables problèmes qui entravent la bonne avancée de ce projet.

Autour d’une table dans son cabinet de travail, Alexis Gisaro a convié toutes les entreprises concernées dont notamment, l’Office des Voiries et Drainage (OVD) comme maître d’ouvrage délégué, l’entreprise CREC-7 en qualité d’exécutant, le Fonds National d’Entrétien Routier -FONER-, la banque commerciale UBA et le Bureau Technique de Contrôle (BTC).

Cette évaluation s’est axée plusieurs points à savoir : l’état d’avancement sur les différents sites, examiner la situation de préfinancement, comprendre le montant débloqué et mettre sur pied une politique d’atterrissage.

Prenant la parole, Victor Tumba, Directeur Général de l’OVD, a rappelé que le projet Tshilejelu a été lancé à Kinshasa le 07 mars dernier, à Mbuji-Mayi le 27 mars 2021 et le 29 mars 2021 à Kananga. A Kinshasa, fait-il savoir, les travaux du projet doivent couvrir 40 km. Ainsi, sur 35 avenues concernées, a-t-il affirmé, 13 avenues sont déjà prises en charge en terme des travaux d’assainissement.

Pour ce qui l’en est de Mbuji-Mayi, l’OVD travaille sur 25km qui cadrent avec 17 avenues dont 4 sont en cours d’exécution, a poursuivi le DG Victor Tumba.

Quant à Kananga, le DG de l’OVD a indiqué que 8/17 avenues sont en phase d’exécution des travaux d’assainissement et d’asphaltage.

À son tour, Georgette Selemani, Directeur Général du FONER, a indiqué que le montage financier était établi entre l’OVD et CREC-7. Après plusieurs tratractions, lance Georgette Selemani, le FONER a dû créer un compte garantie pour suppléer au souci financier manifesté du côté de l’État congolais. De ce mécanisme, spécifie Mme Selemani, le FONER est appelé à déposer 4,5 millions de dollars le mois et l’UBA doit décaisser 13millions le mois. En ce stade, clarifie-t-elle, le FONER a déjà décaissé 7 millions de dollars.

Au tour de Stéphane Mundandi, Directeur Général adjoint de CREC-7 de clôturer ce chapitre explicatif sur la situation qui prévaut dans la réalisation du Projet Tshilejelu, il a détaillé les différentes difficultés rencontrées dans l’espace Kasaï. Il s’agit du descenclavement qui cause la rupture des stocks de ciments ainsi que le manque d’eaux.

Après ce tour de table, le Ministre Alexis Gisaro a convié l’exécutant du projet à réunir toutes les possibilités afin d’accélérer les travaux. Il a convoqué prochainement une réunion tripartite entre l’OVD, le FONER et les experts de son cabinet pour recadrer les tirs.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU