dimanche, octobre 17, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

La NSCC et 59 organisations de la société civile invitent Mboso d’entériner le candidat porté par les 6 confessions religieuses

- Publicité-

Réunis en matinée de réflexion ce mardi 10 août 2021 au Centre Theresianum de la commune de Kintambo autour de la problématique de la désignation des membres de la CENI et la mobilisation des forces sociale pour les élections 2023, 60 organisations de la société civile dont la NSCC de Jonas Tshombela ont invité à l’Assemblée nationale de prendre acte de la volonté exprimée par la majorité des chefs des confessions religieuses suivant l’esprit et la lettre de leur charte.

Car, déclarent-ils, la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI a été votée par les deux Chambres du Parlement et promulguée par le Président de la République ; le calendrier du processus de désignation des animateurs de la CENI a été rendu public par l’Assemblée nationale et le processus de désignation des membres de la CENI était entamé.

Ces forces sociales de la RDC ont constaté, cependant, le refus délibéré des certaines forces politiques de procéder à la désignation de leurs délégués à la CENI. Par la même occasion, disent-ils, la résurgence de la haine tribale dans le processus de désignation des certains délégués a été observée notamment le non-respect des principes, des critères et règles préétablis dans la charte de confessions religieuses. À les en croire, à cela s’ajoute la méfiance généralisée entre des forces politiques et sociales appelées à désigner les prochains membres de la CENI.

Face à ces constats majeurs, les 60 organisations de la société civile recommandent l’Assemblée nationale d’accélérer le processus d’entérinement tout en prenant acte de la volonté des 6 confessions religieuses suivant l’esprit et la lettre de leur charte. Et aux forces politiques de mutualiser leurs efforts en accélérant le processus de la désignation de leurs membres pour ne pas porter le fardeau de glissement.

Par ailleurs, ils appellent les chefs des confessions religieuses au dépassement de soi et de privilégier l’intérêt supérieur de la nation.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU

notre sélection