mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Ituri : un commerçant tué et son épouse blessée par les miliciens de CODECO à Lopka

- Publicité-

Les assaillants de CODECO ont tué ce jeudi 15 juillet 2021 un commerçant connu dans le chef-lieu du groupement Mazé, appelé Lopkatchu Donacien au village Lopka du groupement Ucha dans la chefferie des Bahema-Nord en territoire de Djugu. Son épouse Imani Love a été grièvement blessée avant d’être acheminée à l’hôpital général de Drodro.

D’après la société civile de Mazé, le couple qui était sur une moto avec leur enfant de près de deux ans revenait du Camp de déplacés de Drodro, où il passe nuit, pour Mazé à six kilomètres, lorsqu’il est tombé dans l’embuscade des miliciens. Une somme importante d’argent a été emportée par ces assaillants ainsi que la moto de la victime. L’enfant qui a été abandonné par sa mère pendant qu’elle se sauvait, a été récupéré par les membres de la famille.

- Publicité-

« Aujourd’hui jeudi, très tôt matin vers 7h, le commerçant Lopkatchu a été tué. Lui et son épouse rentraient de Drodro pour Mazé parce que les habitants de Mazé vont souvent passer nuit au camp de Drodro à cause de l’insécurité. Il est tombé dans l’embuscade des assaillants au village Lopka et son épouse est aussi blessée. L’enfant est abandonné. La moto et l’argent ont été emportés », déclare Jean-Vianney Ngess Président de la société civile locale à POLITICO.CD

Le corps de la victime a été ramené dans le camp de déplacés de Drodro, situé dans le groupement Buku de la même chefferie, pour son enterrement. Le Président de la société civile locale se dit épuisé de plaidoyers menés souvent au près des autorités qui n’apportent pas encore la solution, qui est l’éradication de ces miliciens auteurs de plusieurs massacres dans la région.

Le dimanche 11 juillet dernier, trois autres personnes dont un couple et une femme ont été tuées par ces mêmes miliciens de CODECO au village Tali dans le groupement Singo de la même chefferie de Bahema-Nord. Un nième cas qui a été condamné par la même société civile de la région.

Gloire Mumbesa, depuis Djugu

- Publicité -

EN CONTINU