mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Bukanga Lonzo, indemnités des victimes des biens zaïrianisés : Matata Ponyo encore dans le viseur de la justice

- Publicité-

Détournement des fonds alloués au projet de Bukanga Lonzo et de fonds publics destinés à la paie des indemnités des personnes physiques ou morales, victimes des biens Zaïrianisés. Demande d’autorisation de poursuite par le Procureur général près la Cour Constitutionnelle déposée au bureau du Sénat. Matata Ponyo est, désormais, devant des tirs croisés, avec toutes ces démêlées judiciaires aux accusations multiples.

Il révèle, cependant, deux dossiers de détournement des deniers publics à charge du Sénateur Augustin Matata Ponyo. L’un des dossiers, l’affaire Bukanga-Lonzo et l’autre, cette affaire qui vient d’être évoquée dans le réquisitoire du Procureur général près la Cour Constitutionnelle aux fins d’obtenir l’autorisation de poursuites de ce dernier.

- Publicité-

Dans son réquisitoire daté le 24 juin déposé au Bureau du Sénat dont une copie est parvenue à Politico.cd, le PG a fait savoir que le sénateur Matata Ponyo a commis des actes infractionnels alors qu’il était Premier Ministre de la RDC. De ce fait, il précise qu’il s’agit là non pas d’une autorisation pour lever les immunités du Sénateur Augustin Matata Ponyo Mapon, laquelle, explique-t-il, pourra être sollicitée auprès du Sénat où de son Bureau, au cas où l’instruction préjuridictionnelle donnait lieu à la décision d’envoyer le dossier pour fixation devant la Cour Constitutionnelle.

«Le présent réquisitoire relate les faits de détournement des derniers publics à charge du Sénateur Matata Ponyo Mapon dans le processus de paiement de l’indemnisation des personnes physiques ou morales, victimes des biens Zaïrianisés. Il s’est avéré que les fonds décaissés à cette fin par le Trésor public ont bénéficié aux personnes complètement étrangères à ce processus», a laissé entendre le PG au Bureau du Sénat.

Et d’ajouter : «Pour y parvenir, le Sénateur préqualifié, en étant Premier Ministre, a favorisé le décaissement par la procédure d’urgence des fonds publics qui n’ont pas atteint les véritables victimes, mais dont il s’est procuré des avantages illicites en utilisant lesdits fonds à son profil personnel. Les ordres de paiement informatisé (OPI) en constituent la preuve de paiement».

D’après le Procureur général près la Cour Constitutionnelle, ces faits tels que exposés sont susceptibles de constituer l’infraction de détournement des deniers publics, prévue et punie par l’article 145 du code pénal Livre II tél que modifié à ce jour.

Dans cette ligne droite, le PG demande le Bureau du Sénat d’autoriser l’instruction à charge du Sénateur Augustin Matata Ponyo Mapon pour détournement des deniers publics et lui permettre ainsi de présenter ses moyens de défense.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU