mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Bonne gouvernance : le département d’État américain salue la publication par la RDC du budget révisé

- Publicité-

Dans un rapport annuel de transparence budgétaire 2021, publié le 25 juin 2021 par le Département d’État des USA, dont une copie est parvenue ce lundi 28 juin à POLITICO.CD, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a, au cours de la période considérée, fait des progrès significatifs en produisant et en publiant un budget révisé lorsque l’exécution du budget s’est considérablement écartée des projections budgétaires.

Ces progrès significatifs de la RDC, en effet, ont été salués par le Département d’État des États-Unis d’Amérique dans l’évaluation annuelle sur la transparence budgétaire.

- Publicité-

Au cours de la période d’examen, ce département a laissé entendre que le Gouvernement congolais a fait sa proposition de budget exécutif et a promulgué le budget largement et facilement accessible au grand public en ligne, mais pas en temps opportun car, dit-il, il n’a pas rendu public son rapport de fin d’année.

« Les informations sur les titres de créance étaient accessibles au public, à l’exception des informations sur la dette des grandes entreprises publiques. Les documents budgétaires manquaient de détails sur les allocations et les revenus des entreprises publiques, qui n’avaient pas d’états financiers vérifiés publiquement. Le gouvernement tenait des comptes spéciaux qui ne faisaient pas l’objet d’un contrôle ou d’un audit adéquat », a fait savoir le Département d’État dans son rapport sur l’évaluation annuelle de la transparence budgétaire.

A l’en croire, des inquiétudes ont été exprimées quant à la fiabilité de l’information concernant les dépenses pour soutenir les bureaux exécutifs. La surveillance civile des budgets militaires et du renseignement, explique-t-il, semblait faire défaut. En outre, l’exécution du budget a considérablement varié par rapport au budget promulgué, bien que le gouvernement ait publié publiquement un budget révisé.

Il sied de signaler que le département of State des États Unis d’Amérique note que des informations de base sur les contrats d’extraction de ressources naturelles étaient accessibles au public. Le fonds souverain de la RDC est audité de manière indépendante mais ne divulgue pas pleinement sa source de financement et son approche générale des retraits.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU