PUBLICITÉ

10 ans après, la veuve Chebeya de retour au pays

Annie Chebeya, la veuve du défenseur des droits de l’homme congolais, Floribert Chebeya, a foulé le sol congolais ce mercredi 23 juin, 10 ans après l’assassinat de son mari.

En provenance d’Ottawa, au Canada, où elle vivait depuis toutes ces années, Annie Chebeya est venue recevoir le Prix « Marthe Kasalu Tshisekedi », décerné aux femmes qui ont milité aux côtés de leurs maris pour le triomphe de la démocratie, notamment en RDC.

Pour la nominée de ce trophée qui sera remis ce vendredi 25 juin par l’ONG la Lizadeel, ce prix vient honorer la mémoire de son mari dans son combat pour les droits de l’homme en RDC.

« Par ce prix, je veux qu’il sache là où il est, que je l’ai soutenu, je le soutiens toujours et je continue à lutter pour que la justice lui soit rendue », a expliqué Annie Chebeya.

Quant à la suite du procès de son mari, elle a promis que ses avocats se prononceront sous peu, au regard du mandat d’arrêt lancé contre le général John Numbi, alors en fuite, accusé d’être le commanditaire de ce double assassinat.

À noter que l’accueil d’Annie Chebeya, accompagné du fils de Fidèle Bazana, Guylain Bazana, a été organisé par le président de la Ligue des Électeurs, Paul Nsapu. Celui-ci s’est dit « très content d’accueillir sur la terre de leurs ancêtres, la femme et le fils de ses collègues défenseurs des droits de l’homme ».

Par ailleurs, le séjour de la veuve Chebeya sera aussi marqué par le recueillement devant la tombe de son défunt mari au cimetière de Mbenseke Futi Nouvelle Cité.

Eunice Luyeye

- Publicité -

EN CONTINU