PUBLICITÉ

Dissensions à l’UNC: Mbindule Mitono boude le mot d’ordre de son parti et dit rester membre fervent de CACH et acteur permanent de L’UNS

48 heures seulement après la condamnation en appel de Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet du Chef de l’État à 13 ans de travaux forcés pour détournement de fonds alloués aux travaux d’urgence de 100 jours, les dissensions internes commencent au sein de L’Union pour Nation Congolaise (UNC).

Alors que le parti politique cher à Vital Kamerhe a, à l’issue d’une réunion de crise présidée par son Secrétaire Général, Billy Kambale mercredi 16 juin, levé l’option de d’évaluer l’accord de Nairobi et de suspendre momentanément la participation des députés aux activités politiques du CACH (Cap pour le changement) et de l’Union Sacrée de la Nation, visiblement ce n’est pas le même langage qui se parle en interne.

Le député national Mbindule Mitono Crispin, élu de Butembo pour le compte de l’UNC a choisi d’aller à contre courant du mot d’ordre son parti.

A travers un tweet, l’élu de Butembo dit reste membre fervent du groupe parlementaire CACH et acteur permanent de l’Union Sacrée pour la Nation.  » La fin de l’espoir est le commencement de la mort « , a-t-il lâché.

Entre-temps, la direction politique nationale de l’UNC a recommandé au gestionnaire du parti au quotidien d’étudier toutes les options politiques conformes à la loi en vue d’un partenariat politique dans le cadre duquel le parti obtiendra à tout pris la libération de son président national Vital Kamerhe.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU