PUBLICITÉ

Condamnation de Kamerhe en appel : l’UNC annonce la réévaluation de l’accord de Nairobi et demande à ses cadres de ne plus participer aux réunions du CACH

Les choses tournent au vinaigre au sein de la plateforme électorale Cap pour le Changement et de l’Union Sacrée pour la Nation après la condamnation en appel de Vital Kamerhe, Président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) avec qui le président Tshisekedi et son Parti politique UDPS se sont alliés lors des élections de 2018.

En réunion d’urgence et de crise convoquée par son secrétaire général ce mercredi 16 juin avec les mandataires publics, les conseillers à la présidence ainsi que les députés nationaux et provinciaux, l’UNC vient de lever l’option de suspendre la participation de ses députés aux réunions du CACH et de l’Union Sacrée à partir de ce jour. La formation politique de Vital Kamerhe dit réévaluer également l’accord de Nairobi qui la lie à Félix Tshisekedi.

« Il ne faudrait pas que nous tombons dans le piège, celui de diviser l’UNC. Nous demandons à nos députés de suspendre leur participation aux réunions de Cach et de l’union sacrée. Nous devons nous dire des vérités en face. Il y a un complot contre notre chef », a dit Billy Kambale.

Pour l’instant, les discussions continuent au niveau de la direction politique nationale qui va prendre incessamment d’autres décisions liées à l’alliance UNC-UDPS.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU