PUBLICITÉ

Troisième vague de COVID-19 en RDC : l’Assemblée provinciale de Kinshasa suspend momentanément ses plénières

L’Assemblée provinciale de Kinshasa suspend momentanément la tenue de ses plénières pour cause de la montée du nombre des personnes contaminées par le Coronavirus en République Démocratique du Congo. Alors que le pays fait face à la troisième vague de cette pandémie, l’organe délibérant de Kinshasa opte pour la suspension momentanée de ses activités en attendant, dit-il, que les dispositifs utiles soient mis en place. Cette décision vient d’être prise ce vendredi 11 juin à l’issue d’une réunion de la conférence des Présidents.

« Au regard des nouvelles mesures sanitaires prises par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, sur instruction du Gouvernement central, en rapport avec la troisième vague de la Covid-19, la Conférence des Présidents s’est réunit ce vendredi 11 juin 2021 et décidé ce qui suit : la suspension momentanée des plénières en attendant que les dispositifs utiles soient mis en place pour la poursuite des travaux », lit-on de cette correspondance dont une copie est parvenue à POLITICO.CD.

L’Assemblée provinciale de Kinshasa informe également la mise en place d’une cellule technique composée des administratifs en collaboration avec les informaticiens en vie de réfléchir sur le format et les moyens techniques appropriés pour la tenue des plénières dans le strict respect des mesures prises.

Pour pallier cette troisième vague, le Président de la République Félix Tshisekedi va annoncer des nouvelles mesures barrières dans les prochains jours. Devant les sénateurs le samedi dernier, il avait promis des mesures « fortes ».

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU