mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Gestion de dons en faveur des sinistrés de Goma : La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi porte plainte contre la LUCHA pour diffamation

- Publicité-

La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) a porté à la connaissance du public, ce mardi 8 juin, avoir traduit en justice depuis lundi, le mouvement citoyen congolais dénommé Lutte pour le Changement, en abrégé LUCHA, pour « diffamation ».

Le Cabinet d’avocats « Aimé Bucko & Associés », qui a transmis cette plainte de la FDNT à l’Auditeur Militaire Supérieur du Nord-Kivu avec comme concerne : « plainte à charge des responsables de l’organisation dénommée LUCHA RDC basée à Goma pour diffamation, dont M. Espoir Ngalukiye non autrement identifié résidant à Goma », a relevé que les déclarations de ces derniers portent atteinte à la Première Dame.

- Publicité-

« Ces accusations précises, méchamment et publiquement (en l’occurrence postées sur Twitter, un réseau social très suivi à travers la terre entière) imputées à ma cliente dont la dénomination est empruntée à la distinguée Première Dame Denise Nyakeru Tshisekedi dans le but de porter atteinte tant à l’honneur et qu’à la considération de cette dernière », note ce Cabinet d’avocats.

Et de poursuivre : « Pire, l’exposer eu mépris de la population congolaise dans son ensemble et plus singulièrement celui de la population meurtrie de Goma du fait des affres du volcan. Ce comportement érigé en infraction par le code pénal congolais à son article 74 et dont la cliente est victime, la fonde à recourir à votre autorité pour obtenir l’ouverture d’une enquête en vue de mettre hors d’état de nuire les auteurs de ce forfait et de les traduire devant l’autorité judiciaire compétente ».

Pour sa part, la FDNT indique s’être réservée « il y a quelques jours, le droit de porter devant les instances judiciaires les accusations diffamatoires qui pesaient contre ses responsables au Nord Kivu » tout en qualifiant les propos de ces auteurs des « allégations fallacieuses et grotesques ».

Elle informe par ailleurs que plusieurs personnes, ne faisant pas parties de la FDNT, ont déjà été mises à l’arrêt pour leurs forfaitures et que l’administrateur du territoire de Rutshuru a été également entendu lundi durant toute la journée à l’auditorat militaire.

En rappel des faits, c’est en date du 4 Juin 2021 que l’organisation Lucha affirmait dans un tweet disposer des éléments attestant qu’une partie de vivres destinés aux sinistrés de l’éruption volcanique du Nyirangongo, avait été détournée par les responsables de la Fondation de la Première Dame à Goma.

La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi avait quelques minutes seulement après cette publication démenti « ces allégations » qui, dit-elle, ne visaient qu’un seul objectif celui de ternir l’image de la Fondation et de sa Présidente engagés à apporter leurs touches au développement de la République Démocratique du Congo.

« La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi rassure de sa ferme volonté de soutenir sans conditions les efforts des autorités pour venir en aide aux compatriotes en situation difficile après l’éruption du volcan Nyiragongo », fait-elle savoir.

Et de conclure : « Elle appelle donc les habitants de Goma et environs à ne pas céder aux manipulations et à faire confiance à sa rigueur incontestée dans la gestion de son travail et de ses activités en toute transparence ».

En rappel, le communiqué a indiqué que la Première Dame de la République Denise Nyakeru Tshisekedi est touchée par le sinistre provoqué par l’éruption du Nyiragongo et c’est pour cette raison qu’elle avait initiée à travers sa fondation un élan de solidarité pour venir en aide aux déplacés.

A ces jours, informe la FDNT, plusieurs sites des réfugiés dans le Nord Kivu sont déjà servis et l’opération se poursuit sans désemparer.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU