PUBLICITÉ

RDC: Séjour payant de l’ex vice Ministre des Finances, Junior Mata à Mbandaka

Grâce à son implantation dans toutes les provinces du pays depuis ses longues années de lutte pour la conquête du pouvoir, l’UDPS ne baisse pas les bras pour transformer l’essai en 2023, en permettant au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, de rempiler haut la main pour un second mandat.

On ne change pas l’équipe qui gagne!

À l’UDPS, l’équipe qui a gagné dans la sueur et le sang avec les moyens du bord en 2018 n’a justement pas été changée. Pour garder le même élan, Jean Marc Kabund, président de l’UDPS et Augustin Kabuya le secrétaire général continuent à maintenir le parti présidentiel dans la dynamique de la victoire en galvanisant au quotidien sa base électorale. C’est ce qui explique la conquête de l’UDPS, dans cette ville. Dans la droite ligne des tournées provinciales du secrétaire général Augustin Kabuya, Junior Mata M’Elanga a été dépêché par la hiérarchie de l’UDPS à Mbandaka, chef lieu de l’ancienne province de l’Équateur.

Un séjour qui en vaut la chandelle

Le pari était donc risqué pour Junior Mata, jeune turc du parti présidentiel, d’accrocher à nouveau une population au bord de la désespérance dont le scepticisme vis-à-vis de la politique était profondément enraciné. C’était sans compter sur le sens de l’anticipation de Junior Mata qui n’a pas lésiné sur les stratégies pour mettre les petits plats dans les grands.

Méticuleusement préparé grâce au maillage de l’UDPS dans l’ancienne province de l’Équateur et aux différents mouvements associatifs avec lesquels il travaille depuis des lustres, le séjour de l’ancien vice-ministre des finances à Mbadaka constitue au vu des résultats une moisson abondante pour le parti présidentiel dans la perspective de l’arrivée prochaine des dirigeants de l’UDPS dans cette ville, en l’occurrence l’honorable Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya, respectivement président national a.i. et secrétaire général.

Comme un premier test de la réussite de son pari, Junior Mata a été accueilli par une foule des grands jours malgré le retard pris par son avion qui a atterri à 15h00 au lieu de 09h00 comme préalablement annoncé. Chose étonnante, les habitants de la ville de Mbandaka, venus nombreux l’accueillir à l’aéroport ont fait preuve d’une remarquable persévérance en patientant dans la discipline de 8h00 à 15h00 lorsque le grand oiseau en provenance de Kinshasa a déposé Junior Mata sur la terre de ses ancêtres.

À cet effet, il s’en était alors suivi une procession à la gloire du président de la République avec les couleurs de l’UDPS à travers l’artère principale de la ville jusqu’au stade Wangata où Junior Mata a pu déroulé les principales lignes du message de la haute hiérarchie du parti présidentiel dont il était porteur. Sous les vivats de l’assistance, Mbandaka s’est dans la foulée approprié un slogan devenu mythique : »avec Fatshi, Équateur debout », « Elongo na Fatshi, Équateur totelema », et pour cause.

En effet, que ce soit dans son meeting tenu au stade, au point de presse organisé par la suite au siège de l’UDPS ou dans ses autres différentes harangues, Junior Mata n’a cessé d’édifier ses corégionaires sur les différentes prouesses réalisées par le président de la République, notamment en ce qui concerne la gratuité de l’enseignement, la lutte contre la corruption et les antivaleurs, l’implémentation de l’état de droit, la pacification de l’Est du pays et le renouvellement de la classe politique pour se mettre résolument au service du « peuple d’abord » en réalisant les aspirations légitimes du peuple. Pour donner plus d’épaisseur à ses propos, Junior Mata M’Elanga a mis un point d’honneur à aller à la rencontre de toutes les forces vives de la ville de Mbandaka qui n’en est pas moins le microcosme de l’ancienne province de l’Équateur.

Son séjour qui s’est étalé sur une semaine a été mis à contribution pour recueillir les préoccupations des élus provinciaux, des étudiants, des élèves, du corps médical, des enseignants, des commerçants, des pêcheurs, des motocyclistes et cyclistes, des artisans, des agriculteurs, des leaders religieux, etc.

Bref, aucun coin de Mbandaka n’a échappé aux contacts de proximité de Junior Mata qui a en outre organisé plusieurs activités récréatives et sportives avec les différentes associations juvéniles de sa ville d’origine.

Au final, Junior Mata est revenu à Kinshasa avec des idées on ne peut plus claires sur ce qu’il y a lieu de faire à court, moyen et long terme pour le développement de la ville de Mbandaka en particulier et du grand Équateur en général.

- Publicité -

EN CONTINU