PUBLICITÉ

La BCC place à l’index le Gouverneur Ngobila et demande à l’Association Congolaise de Banques de « s’abstenir » des « services et facilités » à son égard

La Banque Centrale du Congo (BCC), par le biais de sa Direction de la Surveillance des intermédiaires Financiers, a décidé « de placer à l’index » trois (3) « agents économiques ». Il s’agit notamment de la Ville de Kinshasa, de son Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka ainsi que son ministre des Finances, Jean Ngoy Mvunzi.

Dans une note parvenue à POLITICO.CD ce vendredi 4 juin et transmise depuis le 31 mai dernier à l’Association Congolaise des Banques (ACB), la BCC a demandé à cette dernière de « s’abstenir de leur offrir les services et facilités ».

« Les Établissements et Crédit membres de votre Association doivent s’abstenir de leur offrir les services et facilités, en ce comprise, la déclinaison de toute demande portant sur les opérations de change et de crédit, dont les agents économiques précités seraient donneurs d’ordres ou bénéficiaires, exception faite du rapatriement des devises relatives aux transactions initiées avant la présente décision ainsi que les opérations de recouvrement », peut-on lire de cette lettre adressée à l’ACB.

Signée conjointement par Kalubi Kayembe et Willy Kalombo N’senda, respectivement Directeur et Directeur adjoint à la Direction de la Surveillance des intermédiaires Financiers de la BCC, il est demandé, en outre, à l’ACB « d’assurer une large diffusion de cette décision auprès des membres » de leur Corporation.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU