PUBLICITÉ

Éruption du Nyiragongo : les États-Unis ajoutent 400 000 USD d’appui d’urgence pour fournir de l’eau potable aux déplacés

La crise due à l’éruption du Nyiragongo le 22 mai dernier et les coulées de lave qui s’en sont suivies demeurent perceptibles à Goma, ville jumelle du Nyiragongo partiellement évacuée vue la menace. En réponse à cette catastrophe naturelle, le gouvernement des États-Unis a débloqué, par l’entremise de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), 400 000 dollars supplémentaires pour accroître la première phase d’aide d’urgence estimée à 100 000 dollars.

Selon un communiqué de presse de l’ambassade des USA en République Démocratique du Congo, daté du vendredi 28 mai 2021 et parvenu à POLITICO.CD, la contribution de l’USAID, s’élève au total à 500 000 dollars américains et effectuée grâce à l’appui généreux du peuple américain, a été octroyée à l’UNICEF pour fournir aux « personnes touchées par la crise un accès à l’eau potable et pour s’attacher à empêcher le choléra de se propager dans les régions touchées. »

« L’accès à une eau saine est un besoin urgent pour les milliers de Congolais affectés par cette crise. Grâce à cet appui supplémentaire aux efforts humanitaires, les États-Unis continuent de se tenir aux côtés du peuple et du gouvernement de la RDC au moment où ils en ont le plus besoin alors que nous évaluons d’autres opportunités de contribuer aux efforts d’aide humanitaire et au relèvement des communautés touchées. » a souligné Marion Ekpuk, Chargée d’affaires à l’ambassade des États-Unis, cité par le communiqué.

Au Nord-Kivu, l’éruption du Nyiragongo le 22 mai et les deux coulées de lave qui s’en sont suivies ont détruit plusieurs villages situés au nord de Goma. Les estimations actuelles de la sévérité de la crise, avancées par l’ambassade des États-Unis, indiquent que le volcan a tué 32 personnes, causé la disparition de 40 autres, détruit plus de 3600 maisons, quatre centres de santé et six écoles, séparé des familles et déplacé des milliers de familles congolaises.

En outre, l’éruption a sérieusement endommagé une canalisation d’eau importante affectant de ce fait plus de 500 000 habitants de Goma, informe la représentation de la diplomatie américaine en RDC.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU