mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Évacuation d’une partie de Goma : Les ressortissants européens appelés à rester prudents et éloignés des zones susceptibles d’être touchées par des coulées de lave

- Publicité-

L’inquiétude plane depuis ce matin dans la ville de Goma. Alors que la ville jumelle aux volcans Nyiragongo et Nyamulagira semblait être épargnée de l’éruption soudaine du Nyiragongo depuis samedi 22 mai, les menaces n’ont jamais été plus proches qu’aujourd’hui selon le gouvernement congolais.

Dans ces circonstances, le gouverneur militaire du Nord Kivu, Constantin Ndima a instruit, par mesure de précaution, dans la nuit du 26 au 27 mai, les habitants de plusieurs quartiers de Goma situé dans la « zone rouge » correspondant à la zone touchée par la coulée de lave de 2002, d’évacuer vers Sake. Il s’agit des quartiers de Majengo, Mabanga nord et sud, Bujovu, Virunga, Murara, Mapendo, Mikeno, Kayembe et le Volcan.

- Publicité-

A l’instar des États-Unis d’Amérique, la délégation de l’Union Européenne qui dit suivre de près la situation en liaison étroite avec les autorités congolaises et le corps scientifique, indique qu’il est à ce stade « impossible de prédire la survenance éventuelle d’un évènement, qui pourrait au regard des circonstances et de la difficile prévisibilité, être de grande ampleur, ou au contraire la possibilité d’un retour progressif à la normale » et prévient ses ressortissants.

« Chers ressortissants européens, depuis l’éruption du volcan Nyiragongo, la ville de Goma et sa région connaissent une activité sismique continue qui pourrait s’inscrire dans la durée voire s’accroitre dans les jours à venir, et le risque d’une nouvelle éruption demeure présent », souligne ce message. 

Face à cette situation très tendue, la délégation de l’Union européenne, recommande à ses ressortissants ce qui suit:

  • De vous tenir régulièrement informé et de suivre les instructions/recommandations données par les autorités congolaises, et le cas échéant par l’organisation par laquelle vous êtes employé ;
  • Rester prudent et se tenir à l’écart des zones susceptibles d’être touchées par des coulées de lave ;
  • Préparer un sac en cas d’urgence avec nécessaire vital (eau et vivres), argent et passeports, téléphone chargé, etc.
  • Appliquer les mesures de protection en cas de séisme (par exemple https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/informations-pratiques/risques/risques-naturels/article/seismes-93147 (link is external).)
  • Considérer la nécessité de votre présence à Goma et ses alentours, et le cas échéant envisager une possible relocalisation temporaire par votre propre moyen, soit par voie lacustre vers Bukavu, soit par la route au Rwanda.

En Outre, l’UE invite ses ressortissants de contacter leur Ambassade et à suivre les recommandations qui seront formulées par leurs canaux nationaux.

« Les ressortissants des Etats membres non représentés en République démocratique du Congo peuvent joindre la Délégation de l’Union européenne au +243 815 567 401 ou au delegation-dem-rep-of-congo@eeas.europa.eu(link sends e-mail) », indique ce message.

Le Gouverneur Constantin Ndima a fait savoir que “les données actuelles de la sismicité indiquent la présence de magma sous la zone urbaine de Goma avec une extension sous le lac Kivu.

« Compte tenu de ces observations scientifiques, on ne peut actuellement pas exclure une éruption à terre ou sous le lac mais celle-ci pourrait advenir avec très peu voire sans précurseur », a-t-il expliqué.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU